Le Président de la commission régionale padel de la ligue PROVENCE ALPES COTE D’AZUR, Christian Collange, nous offre une interview sans filtre avec les points négatifs et positifs du développement du padel en France et l’important travail réalisé en PACA.

La LIGUE PACA : une locomotive du padel

Nous avons mis en place, avec ma commission et le travail remarquable des permanents / salariés de la ligue, énormément de choses depuis 3 ans. Moins peut-être cette année qui est une année un peu blanche, même si on a beaucoup travaillé.

Pour rappel, nous avons créé les premiers championnats par équipe (messieurs, mixtes et jeunes) avec des finales qui ont eu lieu en début d’année avec près de 100 équipes qui ont participé à ces championnats régionaux. Toutes les finales ont eu lieu sur une seule journée , un seul site : c était la fête du padel !

Nous avons créé aussi les premiers circuits jeunes (-16 ans) et senior plus 45 ans , ainsi que des rassemblements /détections jeunes en relation directe avec les enseignants et les écoles de padel.

Nous avons organisé le Master Final du FFT Padel Tour l’an dernier à Marseille et de nombreux autres tournois importants.

Nous essayons d’être au plus près des clubs et disponibles pour eux dans l’accompagnement de mise en place de structures, de développement.

Encore une fois , que ce soit notre président de ligue,les comités, les permanents, tout le monde croit en l’évolution de notre sport, sachant qu’il y a encore énormément à faire…

Une évolution honorable du padel mais…

Le padel a évolué de façon exponentielle depuis 5 ans. Le chantier est immense.

Pour ce qui est de la compétition, le nombre de tournois a explosé, l’organisation et la gestion du classement mensuel aussi, l’intégration des femmes dans les tournois messieurs est une très bonne chose.

Mais il ne faut pas se focaliser seulement sur la compétition et l’élite.

Il faut vraiment se rapprocher des clubs et structures privées. On doit les aider plus efficacement et pas seulement financièrement.

Les clubs doivent être mieux accompagnés avec un plan et des directives claires sur le moyen terme. J’entends les nombreux acteurs du padel français pester sur le manque de visibilité de la politique de la FFT. Je crois qu’il y a un gros travail à réaliser à ce niveau là.

On doit mettre en place au plus vite ce diplôme padel que tout le monde attend pour structurer les écoles de padel et avoir une unité d’enseignement : c’est indispensable maintenant. S’occuper des jeunes, et du padel féminin doit être une priorité.

Les clubs doivent être au centre du programme. On doit proposer des animations padel pour tous et au plus de monde possible. On doit profiter du FFT PADEL TOUR pour faire ce que nous n’avons pas fait ou pas suffisamment bien fait jusque-là. La découverte du sport, le loisir, c’est le cœur de notre sport.

Des chantiers padel bientôt terminés

Le diplôme d’enseignant (TFP) : encore un peu de patience. Je sais que les clubs attendent cela depuis trop longtemps. Ce dossier date en réalité de l’intégration du padel à la FFT. Un dossier récurrent qui devrait être enfin “une affaire classée” pour la fin de l’année, début de l’année prochaine.

Depuis 2018 / 2019, la FFT a pris le dossier à bras le corps. Et le travail va finir par payer et permettre ainsi d’avoir un enseignement padel plus clair.

Un cahier des charges école de padel : c’est l’un des chantiers prioritaires aujourd’hui. L’enseignement, c’est une clef pour permettre à notre sport d’évoluer et de viser le long terme.

Le maillage des terrains de padel sur le territoire : trop de régions sont encore sans terrain alors que d’autres sont en pleine explosion. Le maillage se fait petit à petit. Il y a encore un gros travail à réaliser de ce côté là.

Il en ressort aujourd’hui que la FFT doit être plus juste avec l’ensemble de ses clubs habilités et affiliés. C’est une même famille. Et je constate malheureusement qu’il y a parfois une trop grande différence de traitement entre clubs privés et municipaux. On ne doit absolument pas opposer les uns aux autres. Mais la politique de la FFT entraîne forcément des mécontents. On doit mieux maîtriser les aides financières. La FFT doit montrer l’exemple.

La ligue PACA : une ligue pionnière

Au sein de notre ligue, qui est un peu pionnière dans certains domaines, il faudrait et on a commencé à le faire , à partager les infos avec les autres ligues, pour créer une unité et pourquoi pas rapidement un championnat par équipe français, un circuit jeune sur tout le territoire ou du moins dans chaque ligue et une phase finale ensuite, idem pour les seniors plus, il faut lancer la machine.

En PACA, cette prochaine saison, nous voulons améliorer ce qui existe déjà en récoltant les infos des acteurs du padel, créer un championnat inter-entreprises, un circuit P25 axé sur le développement et l’animation.

Pas de procès d’intention sur la FFT

On ne peut pas critiquer le fait que la FFT ne mette pas d’argent sur la table. On entend beaucoup de choses autour de la FFT. Je crois qu’il faut être le plus factuel possible.

Oui, il y a des choses qui ne vont pas. Et la conséquence, c’est par exemple, l’Association des Clubs de Padel Privés. Les clubs de padel privés se sont organisés pour pouvoir être entendus. Je pense qu’ils ont eu raison.

La FFT subventionne beaucoup de clubs municipaux et a énormément investi dans le circuit élite. Bien-sûr que ce sont de bonnes choses. Mais ne peut-on pas optimiser tout cet investissement ?

Par exemple, poursuivre le travail avec cette politique sur le très haut niveau mais offrir aussi un circuit ultra amateur dans les centre-villes ? Pourquoi ne pas réunir tout cela. A mon sens, on a peut-être trop penché la balance vers le haut niveau. Et on a mis de côté l’essentiel  : la vie des clubs, le loisir dans le padel.

Le padel loisir : le plus important

Je rappelle qu’en Espagne, le padel loisir est le centre des politiques menées par les Fédérations locales espagnoles. La partie professionnelle occupe une bien plus petite place à mon sens qu’en France.

Cette formule padel loisir / exhibition / haut niveau a été incroyablement réussie lors de la National Padel Cup au centre International du Cap d’Agde. Je me souviens c’était en 2014 / 2015. On s’en souvient encore 5 ans après avec un monde incroyable que nous n’avons jamais réussi à reconduire ailleurs malgré tout l’argent dépensé.

Il est temps de se tourner vers les formules qui fonctionnent.

La compétition peut prendre son envol

Maintenant que le maillage prend effet, on peut enfin avoir de réelles phases départementales qualificatives aux phases régionales du championnat de France, continuer nos rassemblements jeunes , mais pourquoi pas créer des rassemblements des profs de padel pour échanger autour d’une animation conviviale etc…

La cohabitation entre public et privé

Depuis le début , j’insiste sur le fait qu’il faut vraiment se rapprocher des structures privées. Elles ont énormément investi dans le padel, sont à l’origine du développement de ce merveilleux sport. Et la FFT et plus globalement le monde du padel leur doivent une fière chandelle.

Mais on ne peut pas se rapprocher de ces clubs privés uniquement lorsque nous avons besoin de leurs structures pour des compétitions (car elles seules possèdent de nombreux terrains et indoor). Ils doivent se sentir soutenus, aidés et faire partie de la même famille.

Il peut et il doit y avoir cohabitation entre public et privé dans l’intérêt du développement du padel : ceci doit venir des instances fédérales. Il faut fédérer tout ça et les intégrer dans les décisions et le développement.

La FFT a structuré l’activité et ceci était indispensable. Il faut maintenant se rapprocher de tous les acteurs , en commençant par la base, donc les clubs et les structures.

Si l’association des clubs privés est née, c’est parce qu’on les avait complètement mis de coté. Ils doivent se faire entendre au même titre que tous les clubs sans aucune distinction.

Pour le FFT PADEL TOUR mais pas comme ça

Je suis pour le FFT PADEL TOUR , mais pas dans les conditions actuelles.

Il faut un circuit élite pour nos meilleurs joueurs et joueuses français. ils ont du charisme et ils véhiculent une très belle image de notre sport.

Ce circuit a un intérêt , avec un développement très fort : chaque étape doit être une fête du padel, avec un dernier week-end rempli de public, de novices.

Mettons en place en amont de chaque étape , un tournoi scolaire, jeunes, un tournoi inter entreprises locales, faisons les finales, demi-finales de ces animations avant les épreuves des meilleurs, des exhibitions VIP, ainsi que les remises des prix pour tous en même temps: là on aura du monde, les familles , les sociétaires pour voir de beaux matchs…

Il faudrait intégrer beaucoup plus la ligue, les comités concernés, les clubs et la structure qui accueille.

Peu importe ce qui se passera pour moi

Pour l’an prochain, peu importe ce qui se passera pour moi, il faut surtout continuer à faire évoluer notre sport, développer le loisir essentiellement , le padel pour tous et toutes, développer le padel féminin , l’enseignement, mieux communiquer sur le padel, mais d abord qu’on puisse pratiquer notre sport partout ce qui n est pas le cas actuellement.

Fédérons tous les acteurs , dans un intérêt de développement: que je sois en place ou pas , ce sport ne doit pas être dirigé par certaines personnes à ego surdimentionné.

Le padel sera incontournable dans notre pays si on arrive à créer une unité padel, en mettant le club au centre de tout.

Sur le plan politique

Je suis fidèle à mon président de ligue , je n ai rien contre personne, bien au contraire, beaucoup de bonnes choses ont été faites depuis 3 ans.

Le programme de  l’équipe composée de GILLES MORETTON, ARNAUD CLÉMENT, correspond complètement à ma vision de mes sports (tennis et padel) , c’est pour cela que je soutiens leur projet qui me semble répondre parfaitement  aux besoins des clubs aujourd’hui: il faut remettre le sport, le club au centre du projet

j’adore cette activité et je suis à disposition pour son développement , je suis issu de la vie des clubs depuis plus de 30 ans , donc à disposition à partir du moment ou le projet correspond à mes attentes.

Franck Binisti

Franck Binisti découvre le padel au Club des Pyramides en 2009 en région parisienne. Depuis, le padel fait partie de sa vie. Vous le voyez souvent faire le tour de France en allant couvrir les grands événements de padel français.