Federico Chingotto n’aura pas passé les meilleures fêtes possibles. En effet, le joueur argentin s’était rendu au Chili avant Noël et a été testé positif au coronavirus lors de son voyage. Il a donc dû effectuer une quarantaine loin des siens.

Pas de répit pour Chingotto

La saison à peine terminée, le n°10 du ranking du WPT a voyagé au Chili pour jouer une exhibition. Le padel se développe beaucoup dans ce pays, et c’est pourquoi l’Argentin y faisait un saut avant de rejoindre sa famille en Argentine pour les fêtes. Or, Federico a été testé positif dans le contrôle en amont du match d’exhibition, et a dû effectuer une quarantaine au Chili.

“Au début, j’ai essayé de prendre un peu plus soin de moi, parce que même si je n’avais pas de symptômes graves, ils vous disent de vous ménager. J’ai fait quelques petits entrainements physiques, mais le coach m’avait donné quelques jours de repos, alors j’y suis allé tranquille”, explique Chingotto dans une interview dans le podcast Rey Padel.

“J’ai le variant Omicron. Au 10e jour, ils font un test supplémentaire et j’ai également été testé positif, donc j’ai dû attendre quatre jours de plus. Quand ils m’ont dit à nouveau que j’étais positif, je ne pouvais pas le croire”, poursuit l’Argentin qui a donc du passer les fêtes tout seul.

Federico Chingotto volée world padel tour

Le joueur parfait selon Fede

Au cours de cette interview, le coéquipier de Juan Tello établit le joueur parfait, avec les meilleurs coups des joueurs du WPT.

“Ce joueur aurait les lobs de (Fernando) Belasteguín, le smash de mon partenaire (Juan Tello), la sortie de vitre de Paquito (Navarro), les coups de fond de Martin Di Nenno et les volées de Galán et Lebrón. Et aussi la vibora de Sanyo”.

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Il est le monsieur international de Padel Magazine. Vous le verrez souvent sur les différentes compétitions internationales, mais aussi sur les grands évènements français.