Quel match auquel nous avons pu assister cet après-midi entre deux paires spectaculaires.

D’un côté nous avions Cristian Gutierrez (74ème) accompagné de Daniel Windahl (84ème) et de l’autre Boris Castro (102ème) et Fran Ramirez (76ème). Les deux paires ont lutté très du pour décrocher leur ticket d’entrée pour le second tour des previas et ce sont finalement Castro et Ramirez qui sont repartis avec la victoire : 6/7(6) – 6/4 – 7/6(5).

Au micro de Mario Cordero les deux joueurs sont revenus sur leur match et se sont confiés sur leurs ambitions au niveau du World Padel Tour.

“Un premier set serré “

B.C :”Nous sommes très contents de cette victoire, nous avons eu quelques difficultés durant le premier set et malgré un relâchement nous parvenons tout de même à bien revenir lors de la seconde et troisième manche”

F.R: “Lors du premier set nous avons bien joué mais nous avons eu un moment de flottement. Lorsque nous avons perdu la première manche, j’ai dit à Boris que nous n’avions pas le droit de nous relâcher comme ça et que nous n’avions pas su continuer à jouer avec le même état d’esprit qu’au début. Nous n’avons pas été sur toutes les balles et nos adversaires méritaient de remporter ce premier set”.

“Un moment de relâchement”

B.C :”Quand nous avons eu la balle de match à 5/2, je pense qu’il s’est passé comme pour le premier set, nous nous sommes encore un peu relâchés et avons mis moins d’intensité. Mais nous avons réussi à nous remettre dans la partie et nous nous sommes battus sur toutes les balles“.

F.R: “Notre objectif pour ce tournoi serait idéalement d’intégrer le tableau final. Chaque année il y a de plus en plus de paires très fortes et nous aimerions pour le moment consolider notre statut comme paire de previas. Parvenir à passer le second tour des qualifications et pourquoi pas, passer dans le tableau principal.

B.C:L’organisation est top mais il est vrai que les deux problèmes majeurs que nous avons rencontrés c’est la hauteur sous plafond et la luminosité à cause des vitres, qui par moment pouvait nous gêner. C’est ce que je disais à Fran, je ne peux pas frapper la balle car je ne vois pas grand chose !”

Sébastien Carrasco

Fan de padel et d’origine espagnole, le padel coule dans mes veines. Très heureux de vous faire partager ma passion à travers la référence mondiale de padel : Padel Magazine.