Eliminés lors de leur premier match à l’Italy Major Pemier Padel, Benjamin Tison et Teodoro Zapata ont semblé avoir du mal à communiquer sur le terrain, chose inhabituelle pour ces deux joueurs qui sont généralement très proches sur et en dehors de la piste. Distants lors de la rencontre le Français et l’Espagnol n’ont pas su dérouler leur jeu et ont semblé être dépassés par leurs rivaux.

Comme son partenaire, le Francilien revient sur cette défaite à notre micro et se confie sur sa relation avec son coéquipier. De même il fait son bilan personnel et évoque avec nous ses prochains objectifs.

Avant de démarrer nous avons tenu à lui rappeler son bilan plus que positif car Benjamin Tison cette année ce sont 3 tableaux principaux sur 6 World Padel Tour et un set arraché aux numéros 1 mondiaux Juan Lebron et Alejandro Galan au Premier Padel de Doha !

Malheureusement cette fois-ci la magie n’a pas opéré. Retour sur cette défaite au premier tour avec notre invité.

“Nous allons devoir parler entre nous”

Oui nous avons perdu dès le premier tour contre des joueurs qui jouent bien tout de même, 80 et 90ème au classement. On passe complètement à côté, cela fait deux matchs d’affilés que l’on se chamaille sur le terrain et que l’on n’adopte pas la bonne attitude.

Nous allons devoir parler et remettre les choses à plat. Comme tu le disais nous avons fait une fin de saison incroyable et nous voulons bien entendu que cela continue. Bien sûr que l’on aura des défaites mais aujourd’hui ce qui m’a déplu c’est la manière dont on a perdu plutôt que la défaite en elle-même.

Tison Zapata Premier Padel Major Italy 2022

On s’entend très bien en dehors du terrain, la dernière fois face à Leal et Semmler il s’est passé quelque chose de bizarre, Téo ne se sentait pas bien et aujourd’hui la situation a été identique. C’est vrai qu’il m’arrive parfois de râler, d’habitude ça ne le touche pas mais je crois que là ça a dû le toucher un peu plus. Nous allons parler entre potes pour voir ce qu’il se passe. Il faut aussi avouer que les conditions ne sont pas idéales pour nous car Teo adore lober et bien défendre et ici cela reste très compliqué car la balle sort de tous les côtés. C’est un autre padel“.

“Avec ces conditions, tout le monde peut battre un peu tout le monde”

Au vu des conditions de jeu très rapides que procurent les pistes de ce Premier Padel Italy Major, nous avons demandé au numéro 1 français si les favoris de la compétition Juan Lebron et Alejandro Galan allaient être très avantagés

“Non car tout le monde peut taper donc il vont galérer aussi. Ils dominent surtout lorsqu’ils sont les seuls à pouvoir faire sortir la balle. A l’heure actuelle avec ces conditions tout le monde peut battre un peu tout le monde. C’est moins du padel. Je viens de voir que Scat (Jéremy Scatena) vient de gagner mais ça tapait fort, il n’y a pas eu beaucoup d’échange mais bon ça s’est joué mentalement et Scat est très fort sur ce point, de plus il tape très bien.

“Depuis que Premier Padel est arrivé dans le monde du padel les lieux sont magnifiques. Doha était incroyable, là Rome au Foro Italico, stade où se joue le tournoi de tennis, et très prochainement Roland-Garros. Pour nous c’est juste incroyable, nous sommes traités comme des joueurs de tennis alors que nous n’avons pas la notoriété et les revenus qui vont avec. C’est un énorme pas en avant pour le padel”.

ITALY MAJOR PREMIER PADEL 2022
Photo : Giampiero Sposito

“Deux mois à venir très importants”

Il y a deux mois très importants pour nous car il y a le premier Master du WPT à Marbella ce week-end où l’on débutera tête de série des previas, ce qui veut dire que nous n’aurons que deux matchs pour entrer dans le tableau et les points y sont plus importants. Cela changerait la saison et si nous faisions un quatrième tableau à Marbella : on approcherait des 60 – 55ème. Mais cela va être très dur car tout le monde joue bien.

Après il y aura Toulouse, où pour le moment ce n’est pas encore confirmé mais je devrais avoir une Wild Card pour le tableau final. Ce sera l’occasion de faire un gros match. Et quelques jours plus tard se tiendra le Premier Padel de Roland-Garros. Je n’aurai pas de Wild Card car je suis déjà dans le tableau sur ce circuit. Tous les joueurs avec qui j’en parle ont hâte d’y être car c’est un lieu mythique“.

“Je ne ressens pas de pression”

Benjamin Tison et sa compatriote Alix Collombon sont les ambassadeurs numéros du padel français. De là à ressentir une certaine pression ?

Non je ne ressens pas de pression, je suis content que l’on me suive mais il est vrai que des fois j’ai ce sentiment que compte tenu de mon classement sur le World Padel Tour et de l’écart qu’il peut y avoir avec les autres joueurs français, quand il y a une victoire d’un de mes compatriotes c’est mis au même niveau. Je trouve ça bien et je suis pote avec les autres Français, je suis le premier à leur envoyer un message. On ne se rend pas compte et moi le premier que j’ai pu jouer cette année trois tableaux finaux. C’était impensable.

Pour ce tournoi nous avions à cœur de bien faire mais je ne pense pas que ce soit un problème de pression. Avec Téo nous avons juste besoin de discuter entre potes et remettre les choses au clair un peu comme un vieux couple. En tout cas ce n’est pas prévu qu’il y ait une séparation entre nous”.

“Oui je me suis dit que j’en viens à être triste lorsque je perds contre des joueurs qui sont 80 – 90èmes. Cela veut dire que j’ai changé de dimension et j’en suis très content. Maintenant il faut se maintenir et prouver à chaque tournoi, mais je m’entraine dur pour ça. J’ai une belle équipe derrière moi !”

“Professionnaliser le top 100”

“Je pense que oui c’est l’objectif de Premier Padel. Il y a 44 paires directement qualifiées dans le tableau final donc les 88 premiers donc oui on peut parler du Top 100. Je crois que Scat avec ses résultats sera surement directement qualifié dans le tableau pour la prochaine compétition, à voir je n’ai pas regardé les points. Mais ce ce que je disais aux Français, je suis content d’être avec eux sur Premier Padel car au World Padel Tour je me sens un peu plus seul. Lorsque j’arrive il ne sont plus là. Même si je parle bien l’espagnol maintenant ce ne sont pas les même relations qu’avec eux”.

“Je n’avais pas prévu de progresser autant”

“Je me sens capable de progresser encore plus en ce moment. Depuis 7- 8 tournois je joue très bien, même les matchs que je perds je trouve que j’ai un bon niveau. Je sens que je passe un cap et je pense qu’il ne me manque pas grand chose pour le passer encore un peu plus. Et comme je te le disais tout le monde peut battre un peu tout le monde au World Padel Tour. C’est dur il faut se battre à chaque match et la fraicheur mentale est importante. Il ne faut pas oublier que l’on a beaucoup enchaîné. Maintenant place au repos et on va profiter que le padel soit en train de se développer. Cela se ressent partout où l’on va”.

“J’aimerais vraiment dire que je suis très content pour Scat, car il galère depuis un petit moment, je le sais mais c’est quelqu’un de vrai. Il connaît ses limites et ses qualités, il ne triche pas et il donne tout. Et je voudrais sincèrement le féliciter car c’est un super mec et il mérite d’être en 1/16ème de finale. Cema me fait plaisir pour lui”.

“Un système de points inquiétant”

“Au Premier Padel je serai effectivement un joueur de tableau. Après ce qui m’inquiète c’est le système de points car on nous dit que les points gagnés sur le WPT ne compteront pas pour le prochain Premier Padel, hormis pour les têtes de série. Mais du coup pour un joueur comme moi qui ne joue pas les FIP car il m’est impossible d’être sur tous les tournois, je vais être très loin au classement. Et c’est ainsi pour les autres joueurs du World Padel Tour car si nous devons repartir d’en bas ça me semble compliqué. Je pense que la FIP et l’Association des Joueurs (PPA) trouveront un arrangement mais il va falloir que l’on commence à en parler car si on fait une saison à 60 tournois et qu’en plus on joue cela un peu pour rien à cause des points, cela va être dur”.

Retrouvez l’interview complète ci-dessous :

Sébastien Carrasco

Fan de padel et d’origine espagnole, le padel coule dans mes veines. Très heureux de vous faire partager ma passion à travers la référence mondiale de padel : Padel Magazine.