InterviewsACTUALITÉSL'INFO EN PLUS

Bastien Blanqué : “Je suis un joueur PUR padel”

Blanqué Bastien n’a que 22 ans et pourtant il est déjà devenu Champion de France de padel. Il n’y a pas de hasard, car il fait déjà partie des anciens avec 9 ans de padel au compteur.

Actuellement numéro 1 français au côté de son partenaire Johan Bergeron, vainqueur de 10 P1000 en 2017, pilier de l’équipe de France de padel, 8e au championnat du monde de padel de Cancun en 2012… Le CV commence à faire long. Portrait sur l’un des tous meilleurs joueurs de gauche (Si non le meilleur 🙂 en France : Bastien Blanqué.

Du foot au padel

J’ai été plus foot quand j’étais plus jeune… Mais j’ai commencé le Padel en 2009 à l’âge de 14 ans.

Mon histoire dans le padel commence lorsque je pars découvrir avec ma famille un dimanche un club de sport à Blagnac « Paddle Plus ».

Je vois pour la première fois un terrain de padel. Je teste ce sport, j’y prends goût tellement rapidement que je m’inscris la semaine d’après au club de padel.

J’ai joué ensuite plusieurs années à Paddle Plus avec comme entraineur Frédéric Savin qui malheureusement nous a quitté suite à une maladie.

Interview de Fred Savin et Philippe Marsan : Paddle PLus

Ne pas venir du tennis, n’est pas un handicap

Bien-entendu, avoir déjà de bonnes sensations avec une raquette de tennis, de squash, de tennis de table ou autre sont forcément mieux que de n’avoir aucun passif avec les jeux de raquettes.

Mais ne pas pratiquer l’un de ces sports, n’est pas forcément un handicap. Car j’observe le plus souvent que ces joueurs de raquettes se reposent sur leurs acquis et pensent savoir déjà jouer. S’il n’y a pas une remise en question de ces types de joueurs, c’est terminé pour eux. Ils ne pourront jamais évoluer dans ce sport.

En revanche, les joueurs intelligents sur le terrain avec déjà certains acquis, ça peut faire très mal par la suite… Et on le voit bien aujourd’hui en France, avec des anciens très bons joueurs de tennis qui réussissent rapidement à bien jouer au padel.

L’avantage quand on ne vient pas du tennis, c’est qu’on réussit rapidement à se débarrasser des défauts qu’ont les joueurs de tennis justement. Par exemple, le fait de ne jamais laisser passer la balle parce qu’au tennis c’est l’opposé justement.

Le fait de vouloir jouer à tout prix lifté alors qu’au padel, on va avoir tendance à tenter justement de faire rebondir la balle le moins possible.

Je ne joue pas au tennis, mais je ne m’en porte pas plus mal, vous ne trouvez pas ? 🙂

En 9 ans, le padel a changé de dimension…

J’ai commencé jeune et j’ai vu le Padel en France se développer. Son évolution est énorme !

Quand j’ai débuté il y avait très peu de terrains et pas un nombre énorme de joueurs.

Ces 3 / 4 dernières années, le padel s’est clairement développé. La reprise du padel par la Fédération Française de Tennis a été une bonne chose pour ce sport en France.

Si c’est vrai qu’il était déjà en 2013 sur une pente très positive, depuis 2014, on voit de plus en plus de clubs s’ouvrir un peu partout en France.

On profite également d’un dynamisme mondial autour du padel. Le padel se développe sur tous les continents.  Tous les voyants sont au vert pour être olympique.

Une génération d’écart

En Espagne, il y a une génération d’avance sur la France. On le voit bien avec Jo (ndlr. Johan Bergeron le partenaire de Bastien) sur les tournois espagnols.

Mais on se bat pour essayer de percer sur le circuit du World Padel Tour.

Rendez-vous dans 10 ou 15 ans ans en France ça deviendra un sport majeur en France avec des joueurs professionnels intégrant les phases finales du circuit professionnel, et même les remporter !

Entrainements, entrainements…

Depuis le début de notre aventure avec Jo,nous nous entraînons avec Ramiro Choya et des joueurs professionnels, notamment à Sunset à Madrid. Un lieu où il y a beaucoup de très bons joueurs de padel.

Et on voit à quel point, nous sommes pour l’instant loin des meilleurs… Mais petit à petit… 🙂

La “puerta”, mon truc !

Mon coup préféré dans le padel : Faire une « Puerta », sortir du terrain pour jouer la balle, j’aime ça !

J’aime les points spectaculaires.

J’aime aussi beaucoup le smash en retour de vitre, et défendre dans les vitres…

Je hais perdre les points spectaculaires

Faire des points spectaculaires et les remporter OUI, mais les perdre, c’est trop dur ! 😉

Merci aux partenaires

J’aimerais remercier tous nos sponsors pour cette année 2018 : Babolat Padel, Leclerc, Leclerc Voyages, 2 AS Alliance Alarme Sécurité, Krys, Tennis club de Dardilly Champagne, Padel Shopping, Les Gites à JT, Sanset Padel Indoor et  Blackroll.

Un merci a la FFT qui a été sensible à notre projet et qui va nous aider pour cette année 2018 !

Merci aussi à toutes les personnes qui ont participé à notre cagnotte KISSKISSBANKBANK, nous avons atteint notre objectif 🙂

 

 

Franck Binisti – Padel Magazine

Tags

Franck Binisti

Franck Binisti découvre le padel au Club des Pyramides en 2009 en région parisienne. Depuis, le padel fait partie de sa vie. Vous le voyez souvent faire le tour de France en allant couvrir les grands événements de padel français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker
X
X