Le nouveau Monsieur du padel français, Arnaud Di Pasquale, revient sur les ambitions de la France sur le plan international. Le World Padel Tour est clairement un objectif. 

Par le passé, des clubs de padel ont pris le risque de proposer des tournois du World Padel Tour. Il s’agissait de Challenger. Le succès semble avoir été mitigé pour les clubs qui ont accueilli ces épreuves. Peut-être que c’était trop tôt en France. Le coût à payer pour les organisateurs fait qu’aujourd’hui, nous n’avons plus de tournois professionnels en France.

Nous n’avons plus rien en France alors que le padel s’internationalise de plus en plus. 

C’est pourquoi la FFT a cette ambition de proposer une étape du World Padel Tour. Comme le savez, le circuit professionnel de padel est un circuit privé. Et donc, il va falloir avancer avec le WPT pour voir comment planifier ce tournoi professionnel de padel. 

Ce sera un investissement pour la Fédération. C’est pourquoi, il faut bien voir en amont le site et la date. Il reste tout à faire, même si on souhaite avancer rapidement. 

Mais il n’y a pas que le WPT. Nous allons également offrir plus de tournois de padel internationaux avec la Fédération Internationale de Padel (FIP Tour). La FFT s’y investira. C’est son ambition d’offrir ainsi des tournois internationaux sur son territoire. 

Franck Binisti découvre le padel au Club des Pyramides en 2009 en région parisienne. Depuis, le padel fait partie de sa vie. Vous le voyez souvent faire le tour de France en allant couvrir les grands événements de padel français.