Alix Collombon et Léa Godallier ont joué ensemble avec l’équipe de France pour les Championnats d’Europe. Cette union éphémère sera prolongée. Collombon/Godallier, une paire qui fait trembler la concurrence dans l’hexagone. Les 29ème et 37ème joueuses mondiales s’associent avec les championnats de France en ligne de mire !

Pas loin de l’exploit

Padel Magazine : Vous avez réalisé un excellent premier set face à Iglesias/Amatriain, mais soudain le niveau de jeu a chuté. Que s’est-il passé ?

Alix Collombon :“On a été agréablement surprises du niveau que l’on a pu avoir au premier set. On savait que Victoria et Eli allaient s’améliorer. Si on avait pris le premier jeu du deuxième set, on se serait mises sur une bonne lancée, et on les aurait un peu coulées. Mais après elles ont joué beaucoup plus juste.”

“Je tiens à féliciter Léa qui a joué à gauche, ce n’est pas son côté. Elle le fait parce que moi je ne peux pas y aller à gauche !”

collombon godallier équipe de francez

“On va jouer ensemble”

Padel Magazine : Il y a des étincelles quand vous jouez ensemble. Pourrait-on vous voir prochainement jouer ensemble ?

Alix Collombon :“Jessica Ginier nous a annoncé qu’elle n’était pas disponible cette année. Je ne jouerai donc plus avec elle.”

Léa Godallier :“Oui. Alix m’a appelée en me présentant la situation avec Jess. Et j’ai dit oui. Quand la première joueuse française te propose de jouer avec elle, c’est une proposition que tu ne peux pas refuser. Je suis très honorée qu’elle ait pensé à moi.”

Alix Collombon :“C’était assez évident d’appeler Léa. On s’entend très bien depuis longtemps. On a le même projet, on a les mêmes envies de s’entraîner et de travailler dur. Le fait que nous jouions toutes les deux à droite est un demi-problème, parce qu’on voit sur ce tournoi que Léa est capable d’aller à gauche.”

Padel Magazine : Si ce n’est qu’un demi-problème, peut-on vous imaginer ensemble sur le World Padel Tour ?

Alix Collombon :“Pour l’instant sur sur le WPT, on est toutes les deux dans notre projet. On fait un gros début de saison avec mon autre Jessica -Castello-. C’est compliqué de lui dire aujourd’hui que je pars avec Léa qui est une joueuse de droite. On a encore des choses à travailler toutes les deux de notre côté. Ce n’est pas encore le moment, mais on ne sait jamais…”

Léa Godallier :“Pour ça, il faudrait que je m’entraîne vraiment à gauche. On s’appelle souvent. Si l’une d’entre nous a le projet de se mettre avec l’autre, je pense que l’on s’appellera bien avant pour travailler chacune de notre côté, puis ensemble. Pour l’instant je ne peux pas prétendre avoir le niveau de la partenaire d’Alix. On reste chacune de notre côté et on continue de bosser.”

Le statut de favorites

Padel Magazine : Pour les championnats de France vous serez les grandes favorites. Vous le sentez comment ?

Léa Godallier :“Je pense que le padel féminin en France a beaucoup évolué. Les filles ont vraiment progressé. Melissa et Fiona jouent le World Padel Tour. C’est génial qu’elles aient pu travailler. Sur ces Championnats d’Europe, les filles sont très fortes. Il faudra vraiment rester vigilantes. Le mot d’ordre, c’est plaisir. On restera sérieuse et on fera le travail.”

Alix Collombon :“On n’est pas du style à se dire que ce sera facile. On ne rentrera jamais comme ça sur un tournoi. Oui on aura la pression du statut de favorites, on le sait. Tout le monde voudra nous battre. On va faire en sorte que ça n’arrive pas.”

Merci pour tous les messages que l’on reçoit sur les réseaux sociaux. On ne peut pas répondre à tout, mais ça nous fait vraiment plaisir. Ça nous donne beaucoup de force.”

Lorenzo Lecci López

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Son ambition est de couvrir les plus grands événements sportifs (J.O. et Mondiaux). Il s’intéresse à la situation du padel en France, et offre des perspectives pour un développement optimal.