Miguel Benitez et son jeune partenaire Pablo Cardona ont réalisé la “perf” de la matinée en éliminant la tête de série n°1 des previas, Uri Botello/Javi Leal, au terme d’un match à suspense de plus de deux heures. Les outsiders, qui disputent leur premier (et peut-être dernier) tournoi ensemble, ont pris d’emblée les favoris à la gorge, notamment un Uri Botello loin de son meilleur niveau, remportant le premier set 6/2.

Leal et Botello réagissaient dans la deuxième manche, remportée à l’arrachée au terme d’un tie-break maîtrisé.

Dans le troisième, Javi Leal se battait comme un diable pour maintenir la tête de série 1 à flot, mais en face, Cardona était en feu et Benitez incroyable pour sauver les puntos de oro et les balles de break. Sur tout le match, Botello et Leal n’ont réussi à convertir aucune de leur 20 (!!!) balles de break.

Le dernier set se concluait sur un second tie-break, au cours duquel Botello commettait plusieurs erreurs inhabituelles pour lui. Plus opportunistes et volontaires, Benitez et Cardona l’emportaient 7 points à 5.

Le gaucher Cardona et son partenaire au Human Padel Open : Miguel Benitez.

Leurs réactions d’après-match :

Miguel Benitez : « Ça a été un gros match et une partie très disputée. La piste rapide nous a peut-être un peu favorisés. Je crois que nous avons gagné beaucoup de “puntos de oro” et sauvé beaucoup de balles de break. J’ai arrêté de compter au bout de 20 sauvées. C’est, je crois, la première fois que Pablo franchit le 2e tour des previas et il affiche une maturité incroyable pour son âge [Ndlr : il a 17 ans]. »

« Au prochain tour, nous allons jouer contre Mario Del Castillo et Javi Martinez. Mario est mon meilleur ami. On habite tout près l’un de l’autre, on joue souvent ensemble et nous nous sommes souvent affrontés en tournois. Je suis content de le jouer pour une seule raison : un de nous deux sera dans le tableau final… »

Pablo Cardona : « C’est la 2e fois que je joue un second tour de previas et donc la première que j’ai l’occasion d’accéder au tableau final. Je suis très heureux. Quand nous avons commencé ce tournoi, je n’espérais pas un aussi bon résultat. Ce qui est sûr c’est que Miguel m’apporte beaucoup, il joue à un très bon niveau, et je crois que nous méritons notre victoire. Et on va essayer de ne pas s’arrêter là. »

Quand on lui dit qu’il est parfois considéré comme « le futur Ale Galan », Pablo Cardona réagit : « Ce n’est pas un compliment facile à assumer, je suis très flatté. Je vais essayer de me montrer digne de ces             attentes. Avec beaucoup de travail et d’envie, j’espère que les résultats suivront. Et naturellement, je signe tout de suite si on me promet une carrière comme la sienne. »

jérome arnoux journliaste

Après 40 ans de tennis, Jérôme tombe dans la marmite du padel en 2018. Depuis, il y pense tous les matins en se rasant… mais ne se rase jamais pala en main ! Journaliste en Alsace, il n’a d’autre ambition que de partager sa passion avec vous, que vous parliez français, italien, espagnol ou anglais.