Interview de Luigi Carraro, Président de la Fédération Internationale de Padel

  • La FIP travaille-t-elle sur le dossier JO ?

Mon programme en tant que candidat pour devenir président de la FIP était d’intégrer le padel aux Jeux Olympiques. Aujourd’hui, les nations membres de la Fédération Internationale de Padel m’ont élu. Et ce sujet fait partie des priorités de la Fédération Internationale. Nous y croyons car ce sport vit des heures qu’il n’avait jamais vécu jusque-là.

  • Pour les JO de 2020 à Tokyo, c’était possible ?

Pour les Jeux Olympique de Tokyo en 2020, nous n’avons pas pu raisonnablement proposer le padel aux comités des JO car les instances internationales de padel n’étaient pas prêtes, même si un travail avait été fait dans ce sens.

Je vous rappelle avoir été nommé dans mes fonctions fin 2018 et que le CIO a rendu son verdict en décembre 2018.

En revanche, vu l’évolution du padel et de son internalisation, notion très importante pour le CIO, les JO de Paris semblent arriver au bon moment.

Pour Paris est une ambition qui semble bien plus réalisable et qui est l’objectif de la FIP.

Franck Binisti découvre le padel au Club des Pyramides en 2009 en région parisienne. Depuis, le padel fait partie de sa vie. Vous le voyez souvent faire le tour de France en allant couvrir les grands événements de padel français.