Les terrains de padel semi-couverts ou semi indoor fleurissent un peu partout en France. Alors qu’ils apparaissaient un temps comme le remède miracle face aux intempéries, des clubs et joueurs reviennent sur cette évidence. Les terrains semi-couverts, la bonne solution ? Tentons d’y voir plus clair.

Le préau protège-t-il de la pluie ?

L’objectif numéro un pour tout porteur de projet est de protéger ses terrains de padel de la pluie et de permettre ainsi aux joueurs de jouer toute l’année, quelles que soient les conditions climatiques.

La carotte pour succomber aux charmes de ces structures : le prix en général. En effet, le tarif est souvent bien plus attractif que de construire un bâtiment répondant à une réglementation contraignante et aux normes officieuses “expérience utilisateurs / joueurs” : une bonne hauteur et un peu de place pour sortir lors des tournois.

Beaucoup plus économiques, les pistes semi-couvertes étaient considérées comme l’alternative miracle.

Pourtant, on se rend compte, que ce n’est pas si simple.

En effet, des propriétaires de terrains de padel dotés de couvertures regrettent parfois après coup leur investissement. Pourquoi ? 

Padel Le Teich

Deux points faibles

En général, les terrains de padel semi-couverts ont deux points faibles :

  • Un problème de visibilité sur le terrain avec une partie à l’ombre et une autre au soleil. Cette pénombre dérange souvent les joueurs, qui peuvent avoir du mal à bien voir la balle.
  • Une efficacité relative face à la pluie : en effet, la pluie ne tombe pas droit. Plus il y a de vent, plus la pluie tombe de côté. Bilan : le terrain est impraticable car il est en partie mouillé.

Rappelons toutefois que chez nos homologues espagnols, les terrains avec “juste” un toit se font de plus en plus présents pour contrer le soleil et non pas la pluie.

Les constructeurs de couvertures et les fournisseurs en préaux ont ciblé le problème. C’est pourquoi nous voyons de nouvelles offres plus en adéquation avec l’attente des clubs et des joueurs se développer en France.

Des structures semi-indoor fermables

On vous a trouvé certainement le produit que vous recherchiez tant : une couverture semi-indoor mais qui peut être indoor. Dit comme ça, cela peut être confus. Pourtant, vous allez comprendre que ces nouveaux produits pourraient révolutionner le développement du padel indoor.

C’est presque de l’indoor ! Mais ce n’est pas considéré comme tel. En effet, il s’agit de structures légères qui reprennent les fondations de structures semi-couvertes mais avec cette possibilité de fermer partiellement ou en totalité la structure pour l’isoler de la pluie et du vent.

SMC2, ACS Production et Lauralu proposent des solutions intéressantes.

SMC2 nous explique :

Nous recommandons notre solution de padel indoor vitrée, unique en France, pour un confort de jeu optimal. Les joueurs sont abrités par la membrane textile et bénéficient d’un confort de jeu comme en extérieur, sans les inconvénients d’une telle pratique. Les palissades vitrées, éléments de jeu, font également office de bardages du bâtiment, pour une véritable fusion du jeu et du bâtiment. Cela permet une optimisation des matériaux et un confort pour le sportif qui joue avec une visibilité sur son environnement extérieur (et inversement, les personnes à l’extérieur voient les sportifs, c’est l’inclusion parfaite du padel dans son environnement).

Ces palissades vitrées sont prolongées, en partie haute, par des façades textiles qui protègent les joueurs de l’éblouissement, des intempéries et des UV tout en garantissant une excellente luminosité naturelle (comme la membrane en couverture).

 Il est toutefois possible d’opter pour une solution de préau (comme à St Rémy, pour le Grand Chalon), pour des raisons budgétaires et si le site d’implantation le permet, selon les contraintes météo. Dans ce cas il convient d’être particulièrement vigilant lors de la conception du bâtiment. L’expertise et l’ingénierie de SMC2, qui accompagne ses clients de l’idée à la réalisation, lui permettent de concevoir un préau sous lequel il ne pleut pas, même par vents latéraux forts. Pour cela les débords de toiture sont calculés en conséquence.”

Couvrir le semi-indoor : une bonne idée

Ce n’est pas Jérémy Scatena de Technopadel qui dira le contraire. Il fait partie de ceux qui poussent pour une solution “plus couverte des couvertures semi-indoor”. Des propos qui pourraient paraître étranges. Mais qui ne le sont pas du tout en réalité.

Si vous avez commencé avec des structures semi-indoor et qu’elles vous posent problème, dirigez-vous vers des experts qui pourraient vous orienter vers quelques solutions pas si onéreuses comme un coupe-vent / de la toile tendue. Les Espagnols sont les spécialistes de cette manière de faire. Le club des Pyramides a d’ailleurs mis de la toile pour réduire les nuisances liées à la lumière sur le terrain. Ce n’est pas parfait, mais ça peut être une alternative.

C’est pourquoi, si vous êtes au début d’un projet, faites très attention à l’aventure des terrains de padel semi-couverts !

Alexis Dutour est un passionné de padel. Avec sa formation en communication et en marketing, il met ses compétences au service du padel pour nous proposer des articles toujours très intéressants.