Alexis Fifuentes utilise l’Analyse PESTEL. Cette analyse nous permet d’anticiper les influences qui ont un impact sur notre marché cible. Cette analyse peut donc parfaitement aider tous les porteurs de projet, les marques ou les acteurs dans le padel à analyser un marché.

Politique :

La politique sportive nationale se structure autour de quatre domaines d’actions :

Le développement du sport pour tous, en ciblant les publics les plus éloignés de la pratique sportive.

L’organisation du sport de haut niveau, la France reste tout même une nation sportive reconnue due à la formation importante de sportifs de haut niveau. Celle-ci reste polyvalente dans la plupart des sports en possédant des structures telles que les CREPS mettant à disposition des infrastructures sportives de qualités pour les jeunes et leur accompagnement dans le sport de haut niveau.

La France possède également l’INSEP qui est la continuité de la préparation sportive en de ces jeunes sportifs.

La prévention par le sport : Depuis plusieurs années, l’Europe et la France encouragent la pratique du sport principalement pour ses bénéfices pour la santé. Des campagnes de santé publique ont été mises en place, tel que le Plan Nationale Nutrition et Santé, qui a pour objectifs d’améliorer la santé de la population et lutter contre de nombreuses maladies comme le diabète et l’obésité. Nous pouvons l’observer à travers des messages sanitaires, des publicités alimentaires, ou encore des sites sur l’alimentation et la forme.

La promotion des métiers du sport : celle-ci est particulièrement développé grâce à l’aide emploi CNDS (Centre National de Développement du Sport) qui consiste à accompagner financièrement sur de nouveaux projets en CDI au sein de toute association ayant le statut « sport ». Leur objectif prioritaire est de pérenniser l’emploi à la fin de l’aide du CNDS

Economique :

Selon la FPS, le marché dominant des articles de sport est l’Amérique du nord avec 40 %. L’Europe occupe la deuxième position avec 30 % puis l’Asie avec 19 % de parts de marché. La France est en deuxième position derrière l’Allemagne.

Le secteur économique du sport n’est pas négligeable. En effet, la progression de la dépense sportive entre 2005 et 2012 est d’environ 19%. Il faut également prendre en compte qu’en terme de marchés, le segment des articles et de vêtements de sport occupent le 4ème rang mondial du marché des biens de consommation.

D’après le tableau, nous pouvons observer que le sport dans les dépenses en loisirs de plein air constitue la plus importante progression entre 1960 et 2015.

Les dépenses consacrées aux sports d’extérieur progressent en volume de 4,2% en moyenne annuelle. A l’intérieur de cette consommation, nous retrouvons deux tiers de ces dépenses qui correspondent à l’achat de bicyclettes et d’articles de sport. Le dernier tiers concerne les dépenses par rapport à des inscriptions dans des clubs, des associations sportives.

Nous pouvons donc nous rendre compte que la place du sport en France est de plus en plus importante et que les français s’adonnent de plus en plus aux activités sportives. Cette augmentation s’explique notamment par des sports qui se développent de plus en plus comme le running ou le fitness.

Sociologique :

D’un point de vue sociologique, nous devons prendre en compte le fait que les ménages disposent de plus en plus de temps libre comparé aux années 1960. Grâce aux grandes mesures sociales du front populaire de 1936, les français disposent de deux semaines de congés payés et d’une réduction de la semaine de travail de 40 heures au lieu de 48 heures. A savoir qu’aujourd’hui, nous disposons de cinq semaines de congés payés et d’une réduction de temps de travail à 35h en 2000.

Selon l’Insee, un peu moins de femmes (45%) que d’hommes (50%), âgés de 16 ans ou plus et résidant en France métropolitaine, déclarent avoir pratiqué au moins une activité physique et sportive au cours des douze derniers mois.

La part des femmes faisant une activité sportive reste globalement stable au cours de leur vie, elle ne baisse qu’à partir de 65 ans, ce qui n’est pas le cas chez les hommes où leur fréquence à faire du sport décroit progressivement.

Un autre facteur à prendre en compte qui concerne les diplômes, 21 % des femmes et 32% des hommes non diplômés déclarent pratiquer une activité physique et sportive contre respectivement 63 et 66 % des diplômés de niveau supérieur à Bac +2.

En%

Champ : personnes âgées de 16 ans ou plus résidant en ménages ordinaires en France métropolitaine.

Nous pouvons donc constater que la disparité entre homme et femme sur la pratique sportive à tendance à diminuer. Les femmes font plus de sport qu’auparavant, et les français prennent plus conscience des bienfaits que cela peut leur apporter.

Enfin, le phénomène de mode est aussi à prendre en compte comme le port de survêtement au quotidien. Seulement 39% des textiles sportifs et 38% des chaussures de sport sont destinés à un usage sportif. Cette tendance de mode est réciproque dans le sens où elle-même peut influencer une pratique sportive (exemple du fitness).

Technologique :

La France fait partie des pays leader en termes d’innovation, sa capacité à pouvoir transformer leurs idées en produits ou services provient de leurs instituts de recherche, des grandes écoles et des industries.

L’innovation technologique française peut également s’imposer sur d’autres secteurs, elle cherche à transformer la manière de consommer le sport comme la réalité virtuelle ou le Esport.

Cependant, celle-ci pour certaines marques comme le tennis doit être quelque chose qui doit avoir une fin en soi. D’après le directeur Eric Babolat, l’innovation doit servir pour faire évoluer la pratique, que ce soit pour le joueur débutant ou pour le joueur de haut niveau.

Décathlon quant à lui possède son propre laboratoire de recherche qui compte 50 chercheurs et 530 ingénieurs qui travaillent sur de nouveaux concepts. Décathlon enregistre en moyenne une quarantaine de brevets par an.

Ecologique :

Nous pouvons relever d’après le tableau que les matières premières importées sont en nettes accélérations (+5,5% après + 0,3%), il n’en est pas moins pour les prix en euros du pétrole (+10,9% après +9.8% en avril).

De plus, l’évolution des phénomènes météorologiques pourrait avoir un fort impact sur le commerce en général. En effet le réchauffement climatique, augmente de plus en plus la température et créé des décalages saisonniers. Cela pourrait représenter à plus long terme des menaces car nous ne serions pas en mesure d’anticiper correctement les changements de saisons de même pour les prévisionnistes météo. La production et le pilotage des stocks en fonction des saisons pourraient se faire de manière aléatoire.

Légal :

En ce qui concerne la légalité, le sport est très peu impacté par ce facteur. Il faut prendre en compte la création des associations, des clubs et des unions sportives en 1940 qui possèdent leurs propres règles.

L’état et le ministère des sports interviennent dans de multiples textes de loi et règlement.

Le cas du padel tennis est à prendre en compte, en effet celui-ci subit les réglementations de la fédération française de tennis car c’est elle qui a les « leviers » et le financement nécessaire pour aider ce sport de raquette qui est en train de se développer. Pour le moment le padel ne peut pas totalement s’émanciper de la FFT et doit vivre en symbiose avec elle. Dans les années à venir, la réglementation évoluera pour rendre totalement autonome ce sport.

Alexandre Cifuentes

Alexandre Cifuentes étudie l’économie. Il a décidé d’intervenir sur la business du padel et sur le marché du sport en général. Il nous permet d’en savoir sur le padel dans sa globalité.