InterviewsACTUALITÉSL'INFO EN PLUS

Léa Godallier : “Garder la mentalité du padel”

Léa Godallier a fait une entrée remarquée dans le monde du padel. Depuis plus d’un an, elle est devenue une joueuse incontournable du padel français. Considérée en une année comme l’une des meilleures joueuses à droite, Patrick Fouquet l’a convoquée aux stages de padel de l’équipe de France de padel.  Une évolution rapide. Ou s’arrêtera t-elle ?

Avant de parler de l’avenir, peux tu nous dire comment tu t’es retrouvée dans le padel ?

Je suis partie de Biarritz pour aller à bordeaux pour mes études et j’allais m’entraîner au Tennis dans un club que je connais depuis longtemps, le Tennis Club de Bordeaux, qui possède un terrain de padel. J’ai essayé, et j’ai tout de suite accroché.

Le fait de jouer au tennis m’a aidé.  Quand j’ai commencé le padel, je retrouvais des coups comme la volée. C’est vraiment le jeu avec le vitre qui a été le plus dur.

Comme les joueurs de padel qui viennent du tennis ?

J’ai l’impression qu’il y a de plus en plus de personnes qui viennent du Tennis comparé à avant. Donc plus de joueurs, surtout chez les garçons, et puis tout le monde joue bien je trouve maintenant. Avant comme c’était une nouvelle activité, pas mal de personnes débutaient.

ça signifie que la concurrence est plus rude pour espérer être  dans la Team France Padel ?

Honnêtement, je ne vois pas les autres filles comme étant de la concurrence, car on est une équipe. J’ai juste envie de continuer à prendre du plaisir sur le terrain comme à chaque fois. Et les filles qui seront choisies pour représenter notre Team France l’auront méritées.

Tes préférences dans le padel ?

j’aime bien les coups en touché, pour faire courir les adversaires 🙂 et malheureusement à cause de cela je perds en agressivité lorsque j’ai des balles d’attaque.

Ta partenaire pour les championnats de France ?

Cette année pour les championnats de France je vais jouer avec ma Van Daele (Ndlr. Marianne Van Daele)

Un coup de gueule ?

Malheureusement je n’ai pas un caractère très coup de gueule. J’aime bien quand les choses se passent bien. Mais si je devais en pousser un, j’aimerais bien que le padel garde cet esprit convivial et que la mentalité du Tennis ne prenne pas une trop grande place dans le padel.

Propos recueillis par Franck Binisti

Tags

Franck Binisti

Franck Binisti découvre le padel au Club des Pyramides en 2009 en région parisienne. Depuis, le padel fait partie de sa vie. Vous le voyez souvent faire le tour de France en allant couvrir les grands événements de padel français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker
X
X