Le padel pourrait bien être l’une des nouveautés pour les jeux Asiatiques de Doha en 2030. Il est en tout cas au coeur du programme Sport for Life, sur lequel le Qatar a misé pour battre l’Arabie Saoudite.

La place du padel dans la candidature de Doha

Le “Qatar Olympic Committee (QOC)” a choisi de miser sur le pouvoir du sport dans le développement social d’un pays pour convaincre le jury.

Les vertus sociales du padel sont en totale compatibilité avec le programme Sport for Life du QOC, et c’est pourquoi ce dernier décide d’organiser des évènements de padel pour promouvoir son idée.

Du 27 au 31 octobre, le QOC a organisé un tournoi de padel au Al Sadd Sports Club. L’idée était de permettre aux sportifs de continuer de pratiquer une activité en toute sécurité, malgré la crise du coronavirus.

“Aujourd’hui, plus que jamais, le sport a un rôle crucial à jouer pour donner de l’espoir. Le tournoi de padel du QOC n’est qu’une manière de permettre à notre communauté de rester active malgré la crise de la Covid-19, et de jouer dans un environnement sûr. Ce n’est pas simplement crucial pour la forme physique, mais aussi pour la santé mentale.”

L’importance de l’obtention de ces jeux

Cette phase d’invitation est très particulière, car elle oppose les deux pays rivaux du Golfe. Ces dernières années, cette rivalité s’est faite ressentir dans le sport dans l’organisation d’évènements internationaux, ou dans le rachat de grandes structures du sport occidental.

Riyad vs Doha. C’est le duel pour l’obtention des jeux Asiatiques 2030. L’obtention de ces derniers est donc capitale pour les deux pays qui veulent prouver leur supériorité dans le Moyen-Orient. Les moyens pour atteindre cet objectif sont donc décuplés, et le padel en bénéficie.

Le padel est en pleine expansion mondiale, le Qatar développe de plus en plus ce sport : ce ne serait pas étonnant de voir du padel aux jeux Asiatiques 2030. Le padel fait parti de la short-list des sports proposés.

source: Alkass Digital

Lorenzo Lecci López

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Son ambition est de couvrir les plus grands événements sportifs (J.O. et Mondiaux). Il s’intéresse à la situation du padel en France, et offre des perspectives pour un développement optimal.