Dans un endroit isolé de la Guinée-Équatoriale au bord de la plage, un sport méconnu dans ce pays grandit auprès de la population locale : le Padel. Sur un continent où le sport n’est pas la priorité principale, un espagnol a décidé de faire d’une aventure personnelle le développement du Padel en Afrique. Focus sur Santiago Prieto et son club de padel : Ukomba.

La conquête du Padel grâce à Santiago Prieto

Cette aventure vient d’un madrilène, Santiago Prieto, qui est le directeur et gérant du club privé d’Ukomba : une installation unique sportive pour une offre de Padel en Guinée-Équatoriale.

La compagnie Martinez Hermanos qui exporte les principaux produits alimentaires depuis l’Espagne, est propriétaire du club de Padel. Fin 2014, pour motiver leurs équipes par le sport l’entreprise décide de créer un club de Padel. Le club d’Ukomba est créé.

Santiago Prieto est arrivé en 2015 quand les concepteurs du club se sont mis à la recherche d’éducateurs et de personnes pour gérer le club au quotidien. Il s’est donc joint à la société Martinez Hermanos afin de démocratiser le Padel auprès de la population locale et des salariés de l’entreprise.

La complexité du Padel en Afrique

L’entreprise d’exportation de produits alimentaires espagnols a fait transmettre une demande de candidature pour trouver des éducateurs de Padel disposés à venir enseigner en Guinée-Équatoriale. Et finalement, Santiago Prieto a été choisi parmi toutes les candidatures.

Ce choix fut motivé par le fait qu’il avait une longue relation avec le Padel et au début, à travers le tennis. Santiago donnait des cours dans plusieurs clubs madrilènes comme à l’Université d’Alcala de Henares et aux Club Grimace Sports.

Une des investigatrices du club de Padel à Ukomba nous explique que la recherche de coach de Padel ne fut pas simple malgré une reconnaissance professionnelle et salariale importante, mais il fallait apporter des garanties quant à la situation dans le pays. Après un certain nombre d’entretiens, le choix fut porté auprès de Santiago.

Ce dernier fut honoré de participer au développement de son sport à l’étranger : « C’était une décision méditée et à risque. Il s’agissait de tout laisser et de s’embarquer sur une nouvelle aventure professionnelle et humaine ».

Après trois années passées en Guinée-Équatoriale, Santiago témoigne est nous raconte que ce fut « une expérience unique qui te fait croître humainement et professionnellement ».

Le club de Ukomba : un projet de référence

Le club offre, en bord de plage, quatre terrains de Padel avec une couverture semi-indoor. Le complexe sportif comprend également, une piscine, un gymnase, un terrain de football, de Basketball, un snack, un Pro-Shop et des zones de jeux pour enfants.

Santiago dirige les démarches administratives, organise des évènements et effectue son propre classement. Il nous explique que la majorité des joueurs sont des expatriés (espagnols, français, italiens …).

Santiago organise des tournois réguliers afin de continuer de promouvoir le Padel en Afrique comme un « tournoi du roi », des tournois inter-entreprises avec des marques prestigieuses comme Coca-Cola, Estrella Damm et bien entendu Martinez Hermanos.

La passion commence réellement à prendre dans cette partie de l’Afrique. On réclame de plus en plus la retransmission des matchs du World Padel Tour.

Cela fait déjà trois ans que Santiago Prieto s’est exilé en Guinée-Équatoriale, et le club est dans une situation pérenne mais, il sent que pour lui, l’aventure se termine. « Ma situation est bonne, mais dans un avenir proche, il sera certain que je changerai d’air ».

Cette décision de partir a permis au padel de se développer sur une partie du continent africain. Le développement du padel lui doit beaucoup dans cette région. A très vite Santiago !

Alexis Dutour – Padel Magazine

Alexis Dutour est un passionné de padel. Avec sa formation en communication et en marketing, il met ses compétences au service du padel pour nous proposer des articles toujours très intéressants.