Nous pensions avoir tout vu en 2020 (pandémie mondiale, confinement etc) et pensions que 2021 serait de meilleure augure…Malheureusement c’était sans compter sur tous les effets secondaires de cette crise sans précédent.

En effet après plusieurs mois d’inactivité pour une grande partie de la planète, les marchés mondiaux ont eu du mal à reprendre au moment où l’activité a repris de plus belle.

Actuellement, l’un des principaux freins à la croissance dans le monde est la pénurie de matières premières.

Un marché déséquilibré

Le secteur qui en souffre le plus actuellement est celui du bâtiment. La demande est devenue plus forte que l’offre ce qui a impliqué une hausse des coûts d’achats et une disponibilité des produits en constante diminution.

Le bois et le contreplaqué sont soumis à des quotas, il n’y a plus de palettes pour transporter la marchandise et la résine PVC se fait de plus en plus rare, sans parler d’autres matériaux comme l’acier.

Et comme nous le savons tous, la rareté des produits fait augmenter leur prix.

Cette situation ne touche malheureusement pas que les constructeurs et les entreprises du secteur du BTP. En effet, les industriels et distributeurs se battent pour avoir de la matière première afin de produire leurs marchandises. On remarque qu’un manque de containers en provenance de Chine, premier exportateur mondial, a entraîné un retard dans les importations en Europe et aux États-Unis.

Le padel ne déroge pas à la règle

Depuis un an, la discipline fait de plus en plus d’adeptes et le nombre de projets voyant le jour ne cesse d’augmenter.
Le padel connait un boom historique et la demande concernant la construction de terrains a explosé partout dans le monde.

Rien qu’en Italie, plus de 3000 courts ont été construits cette dernière année !

Cet essor a pris de court l’ensemble des industriels et il leur est maintenant impossible d’honorer les délais annoncés en début de chantier. Sans compter que les prix commencent à flamber…

Lors d’un entretien avec Olivier Laurent, PDG de Padel International nous avons pu prendre la mesure de la problématique. En effet il nous confiait que “certains constructeurs ne pouvaient plus terminer les chantiers par manque de marchandises et certains sont même dans l’incapacité d’accepter de nouveaux contrats”.
Chose inimaginable il y a encore deux ans.

Aujourd’hui un terrain de padel peut voir son prix augmenter de 5 000 euros sur le marché mondial.

Il faut aussi prendre en compte que certains pays, comme l’Inde par exemple, n’ont pas encore entamé leur reprise économique et lorsqu’ils redémarreront, cette pénurie de matières premières sera encore accentuée…

Malheureusement tous les indicateurs tendent vers le rouge et sur ces prochaines années, le prix des terrains de padel devrait continuer à grimper…

Fan de padel et d’origine espagnole, le padel coule dans mes veines. Très heureux de vous faire partager ma passion à travers la référence mondiale de padel : Padel Magazine.