Pendant les quarts de finale du WPT Cervezas Victoria Málaga Open 2021, Aranzazu Osoro s’est fendue d’une phrase qui caractérise bien notre sport.

Le dernier match des quarts de finale féminins a vu l’une des trois meilleures paires classées, Gemma Triay Pons / Alejandra Salazar, affronter la jeune paire hispano-argentine Victoria Iglesias / Aranzazu Osoro. Dans un match intense avec de grands points et qui a été défini en trois sets, les Espagnols Triay / Salazar ont gagné avec un score de 6-1 / 4-6 / 6-0. Le match a été une lutte tactique et mentale, l’influence de son partenaire sur le match est déterminante et Aranza le sait très bien et l’a mis à l’épreuve.

Osorio / Iglesias WPT 2021

“C’est à nous maintenant … Continuons à être positives… Continuons à avoir du courage … J’ai confiance en toi, je suis sûre à 100% que tu es très forte à ce jeu. Je vais t’accompagner, je travaille pour toi…».

Pour ceux qui voudraient revoir la scène, en version originale, c’est ici !

Ce moment que les caméras du tournoi du World Padel Tour ont pu capturer nous montre l’importance de la relation entre coéquipiers. Le padel n’est pas un sport un sport individuel. C’est une discipline où chacun a besoin du soutien de son partenaire (et de son entraîneur), dans les bons comme dans les mauvais moments. C’est en travaillant en équipe et en s’accordant sur la tactique que l’on parvient à exprimer tout son potentiel dans ce sport.

Les colombiens aiment le padel ! Alors oui, nous ne sommes pas les meilleurs, mais le principal est d’y participer. Vous l’avez compris, je suis le chico qui vient de Bogota et j’ai bien l’intention de marquer le padel de mon empreinte avec Padel Magazine.