Ils ont ouvert leur complexe il n’y a guère plus d’un an et ils accueillent déjà – pour la première fois en France – une étape du World Padel Tour : Jonathan De Almeida, Benjamin Garnier et Sébastien Rousseau, les trois associés du 4Padel de Colomiers, nous racontent leur aventure débutée en pleine épidémie de Covid. Un pari un peu fou mais couronné de succès, qui permet de braquer les projecteurs sur ce centre réunissant 11 pistes de padel et un restaurant très apprécié.

« On a ouvert en février 2021. C’était un peu un pari fou de se lancer, d’ouvrir un centre de padel aussi gros en plein Covid. Mais quand on voit, moins d’un an et demi après, qu’on accueille le premier World Padel Tour en France, puis un P2000 à la fin de cette année, eh bien on peut considérer que ce pari est réussi. Avec Benjamin et Sébastien, mes associés [C’est “Jo” qui s’exprime], on est très fiers du chemin parcouru et on se dit qu’on ne s’est pas trompé.

« A la base, ce complexe faisait partie du groupe Five. Il y avait trois terrains de padel à l’extérieur et dans la salle, uniquement des terrains de foot. Notre projet à nous était centré sur le padel, donc on a remplacé directement les terrains de foot par huit terrains de padel.

Le complexe et sa terrasse vus depuis les courts extérieurs.

« On est tous les trois issus de la restauration, un domaine qu’on maîtrise. On a choisi de s’associer au groupe le Five pour bénéficier de son professionnalisme en matière de padel. On est donc franchisé, nous exploitons la marque mais sans appartenir au groupe. Le complexe de Colomiers était parfait pour nous, à la fois d’un point de vue sportif et parce que le restaurant voisin était à vendre, avec 80 couverts à l’année et jusqu’à 150 avec la terrasse. Notre atout, c’est de ne proposer que des produits frais, tout le monde vous le dira, on mange bien ici. On a aussi une salle de séminaire pour accueillir des entreprises, faire du team building autour du padel… »

Près de 500 supporters de Bastien Blanqué

« Pour nous, accueillir le World Padel Tour ici, c’est une vitrine formidable, avec notamment le fait d’être le premier centre en France à le faire, c’est une fierté. Et puis l’Occitanie est une région pionnière pour le padel ; on l’a vu dimanche lors du match du local Bastien Blanqué, les 300 places des tribunes étaient pleines à craquer, il y avait des spectateurs jusque sur les escaliers, près de 500 personnes en tout

Dimanche, des centaines de spectateurs sont venus soutenir Bastien Blanqué et Francisco Jurado.

On le voit aussi sur les live de Padel Magazine, avec parfois plus de 2000 personnes connectées. C’est quelque chose de fou à voir, notamment quand des Français jouent – même si on voit qu’on a encore du chemin à parcourir pour se hisser aux niveau des Espagnols. Le niveau était déjà énorme en preprevias et il monte encore en previas. »

jérome arnoux journliaste

Après 40 ans de tennis, Jérôme tombe dans la marmite du padel en 2018. Depuis, il y pense tous les matins en se rasant… mais ne se rase jamais pala en main ! Journaliste en Alsace, il n’a d’autre ambition que de partager sa passion avec vous, que vous parliez français, italien, espagnol ou anglais.