InterviewsACTUALITÉSRossignol PadelConstructeurs terrains

Rossignol Padel et Padel Consortium cheminent ensemble

André Lafenetre, le gérant de Padel Consortium, l’entreprise toulousaine poursuit son développement et diversifie ses activités dans le padel en devenant le distributeur exclusif de Rossignol Padel. La marque Rossignol Padel a en effet des ambitions en 2018 en développant son activité en France.

Franck Binisti : André, quelles sont les news à Toulouse ?

André Lafenetre : Nous sommes actuellement sur tous les fronts du padel mais la belle dernière c’est que Padel Consortium devient agent officiel et exclusif pour la distribution de la gamme padel Rossignol en France.

F.B : Comment se positionne Rossignol sur ce marché ?

A.L : Rossignol a créé deux belles gammes premium avec le concours de Pablo Ayma qu’il n’est plus besoin de présenter dans le milieu. 5 raquettes Hommes et 4 raquettes femmes issues de l’usine espagnole Rossignol près de Barcelone. La technologie est assez similaire avec la fabrication des skis, les matériaux sont en partie les mêmes. Rossignol réussit à allier performance, qualité et résistance, la commercialisation qui a débuté plus tôt en Espagne démontre la réussite de la gamme.

F.B : Ou trouver les raquettes en France ?

A.L : Je vais débuter la distribution qui s’adressera en priorité aux clubs. Le modèle économique est conçu pour les clubs. En attendant on peut me contacter par le site, par mail ou par téléphone.

F.B : Qu’en est-il de votre implication dans les « courts » de padel ?

A.L : Je vais essayer de mesurer mes propos afin de ne plus m’attirer les foudres d’instances. J’ai vu d’ailleurs un bel article Padel Magazine sur les courts panoramiques en outdoor dernièrement, Bravo pour les questions posées ! En bref, je pense toujours que beaucoup d’installations actuelle

s ne sont pas qualitatives, le traitement de l’acier, son épaisseur, les pièces usinées sont pour beaucoup de mauvaise qualité et le padel va le payer rapidement avec du SAV ou des travaux à réaliser onéreux, on le constate déjà !

Sur le plan de la sécurité, je doute de la conformité des panoramiques, ils doivent résister aux tests de chocs, personne ne prouve que ce soit le cas, pire les usines que j’ai visitées affirment le contraire. C’est très grave, il en va de la sécurité des joueurs et de la responsabilité des patrons de clubs.

F.B : Comment informer les clubs ?

A.L : Il se crée diverses agences de conseil pour accompagner les clubs, c’est génial mais je ne connais pas leur discours et j’espère qu’elles diffusent une information complète, transparente et fiable. Dans notre groupe, nous avons un organisme de formation, nous lançons actuellement des modules de formation sur les différents paramètres essentiels pour un club de padel, la culture padel, les infrastructures, la gestion, la communication, les événementiels… Nous pensons pouvoir apporter ces formations avec une prise en charge financière.

F.B : Sur le plan des événements ?

A.L : L’actualité est fournie, je collabore à l’Open de France « le plus beau tournoi sur la plus belle place » et la prochaine édition sera encore plus ambitieuse…

Je suis également investi dans la coupe d’Europe de l’AECP, Claude Baigts et son équipe, Fernando Blanca, Christophe Marciano notre avocat notamment et bien-sûr Padel magazine ont fourni un travail colossal, la deuxième édition, la première sous cette forme en fait, se déroulera à Paris dans le beau club Casa Padel, ça va être une sacrée fête du padel ! 16 clubs européens magnifiques vont lancer en quelque sorte leur « ligue des champions ».

Tags

Franck Binisti

Franck Binisti découvre le padel au Club des Pyramides en 2009 en région parisienne. Depuis, le padel fait partie de sa vie. Vous le voyez souvent faire le tour de France en allant couvrir les grands événements de padel français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker
X
X