Lors des championnats du monde de padel de Mendoza (Argentine) en 1994, la Fédération Internationale de Padel avait instauré une règle bien particulière… Les serveurs étaient en effet interdits de monter à la volée juste après leur engagement.

La règle ne durera pas longtemps puisque elle sera abandonnée dès l’année suivante. La FIP   réinstaura logiquement la possibilité pour le serveur de suivre à la volée. Ainsi depuis 1996 et le mondial de Madrid, l’interdiction “service volée” n’a plus jamais  été reconduit par la FIP.

Aujourd’hui, tous les serveurs vont à la volée derrière leur service. En effet, il s’agit de l’une des principales tactiques pour une paire : Aller à la volée dès que possible, car c’est au filet qu’on remporte un match, encore plus avec le padel dit “moderne” que l’on vit depuis quelques années.

André Gaubert, l’un des tops joueurs français séniors, avait participé à ce mondial. Et aujourd’hui “le service volée est devenu la norme” nous dit-il.

Comme il nous l’explique, “le service volée était pourtant la norme lors du 1er championnat du monde de padel en 1992 à Madrid. Cette interdiction de service volée n’a tenu qu’une édition”.

Merci à André pour cette anecdote.

Voici la finale messieurs entre 4 légendes du padel : Lasaigues / Gattiker Vs Lasaigues / Auguste

Finale – Mondial de Padel Mendoza 1994 – Lasaigues / Gattiker Vs Lasaigues / Auguste

Franck Binisti découvre le padel au Club des Pyramides en 2009 en région parisienne. Depuis, le padel fait partie de sa vie. Vous le voyez souvent faire le tour de France en allant couvrir les grands événements de padel français.