Construire des pistes de padel au Japon n´est pas une chose si simple que cela. Des typhons, des tremblements de terres fréquents peuvent endommager les structures. Quels sont leurs secrets ?

Vivre au Japon c´est un peu comme vivre sur un bateau. Ça bouge tout le temps et les changements capricieux de météo peuvent endommager lourdement vos bâtiments. Chaque année ce sont des centaines de tremblements de terre qui sont enregistrés, et pourtant, les immeubles et les installations sportives restent sur pied.

C´est donc la question que nous nous sommes posé ; quel est le secret du Japon pour garder des pistes de padel toujours opérationnelles après tant et tant de tremblements de terre, et surtout comment se préparer pour le passage des typhons ? Koji Nakatsuka, le président de l´Association Japonaise de Padel nous répond.

  • Existe-t-il une différence entre la construction d´une piste européenne de padel et une piste japonaise ?

Les dimensions de la piste sont bien évidemment les mêmes. Au Japon, nous travaillons sur une dalle solide, qui permet les mouvements de terrain sans que se créent de fissures. Les ancrages dans le sol se font avec des plaques légèrement plus épaisses en extérieur, nous utilisons des bases de piliers de 3 millimètres d´épaisseur contre 2 millimètres en Europe.

Autre différence est le filet au dessus des limites du terrain. Nous avons peu d´espace donc il faut que les balles restent sur la piste. Nous fabriquons nos propres filets avec un diamètre plus fin, un poids plus léger et surtout un matériel qui ne garde pas l´eau ni l´humidité, ce qui évite un surpoids sur la structure.

Enfin, pour les clubs outdoor, il est proposé un renfort horizontal entre pilier et pilier pour les forts vents.

  • Pour éviter les mouvements de piste durant un typhon ou un tremblement de terre, vous devez certainement travailler sur les fondations ? Pourrions-nous savoir comment ?

Je ne pense pas que les fondations que nous réalisons sous une piste de padel japonaise soient bien différentes que pour une piste ailleurs dans le monde. Nous savons tous que c´est un élément très important de la construction qu´il ne faut pas négliger.

Il y a peut-être une différence sur les ancrages. En Europe il s´utilise beaucoup des ancrages vissés. Ici nous utilisons des ancrages frappés qui s´ouvrent dans le sol lorsque nous frappons dessus. Ce système permet le mouvement de la piste et évite la casse.

  • Lorsqu´un typhon est annoncé ou un tremblement de terre, quelles sont les mesures de sécurité que prennent les clubs ? Ensuite, comment reprennent les activités ? de façon immédiate ou les installations sont testées ?

Nous ne prenons pas de mesures particulières, c´est tellement fréquent (rire). Nous avons confiance en notre matériel, les grilles, les piliers, les vitres ou encore le filet sont de qualité et réalisés avec soin. Si une catastrophe devait arriver, que pouvons-nous faire ? La nature a ses caprices. Par contre, lorsque nous avons l´information d´un tremblement de terre ou d´un typhon, nous informons les clubs pour qu´ils mettent à l´abri tout le matériel qui pourrait s´envoler, blesser quelqu´un ou réaliser des dégâts matériels comme les chaises, tables, bancs, tableaux etc…

Julien Bondia

Julien Bondia est professeur de padel à Ténérife. Il est le fondateur de AvantagePadel.net, un logiciel très apprécié des clubs et joueurs de padel. Chroniqueur et conseiller, il vous aide à mieux jouer par l’intermédiaire de ses nombreux tutos padel.