JT Peyrou et Johan Bergeron ont eu une idée novatrice et ont décidé de la mettre en place. On peut dire que cette première édition du match All in vs Big Padel, remportée 3/1 par les Lyonnais, a été un succès et cela laisse présager de belles choses pour les premiers championnats de France par équipes qui vont débuter cette année. Au micro de Padel Magazine, les JT et Johan reviennent sur ces sujets.

Une exhibition réussie

Padel Magazine : Vous le vouliez et vous l’avez fait ! Vous avez lancé cette dynamique pour 2022.

JT Peyrou : “Avec Johan c’était une volonté commune d’opposer nos deux académies. Les joueurs se régalent. Tout le monde s’est amusé. Ça avait du sens d’amener les joueurs que j’entraine. C’est une répétition avant les championnats de France par équipe que la FFT va organiser. Ça va être un super format.”

Padel Magazine : On parle d’exhibition, mais sur le terrain ça ne rigolait pas !

Johan Bergeron : On est tous des compétiteurs. C’est vrai qu’on est très contents. On a pensé à ça à Marbella, et on a décidé de le mettre en place. JT est venu avec toute l’armada donc c’est génial. Ça permet au public de découvrir aussi ce qu’est le haut niveau.”

Tison Bergeron All In Lyon 2022

Des projets innovateurs

Padel Magazine : Quels sont les projets à venir pour le Big Padel ?

JT Peyrou : “Le Big Padel a la volonté de développer mon académie en son sein. Ça s’appelle la Big Padel Jet Academy. Le club est dans une grosse phase de développement, et j’ai pris en charge la partie cours. Au début on était sur du niveau très compétitif, et maintenant plusieurs joueurs de niveau P100, P250 ou P500 s’y mettent.”

Padel Magazine : La All In investit beaucoup sur la partie loisir.

Johan Bergeron :”Oui, pour ce qui est de la partie club. La All In avait à cœur de faire des activités pour tout type de public. Les femmes, les jeunes, les seniors, on veut les initier à la compétition. Dans un peu plus d’un an on aura l’académie de tennis et de padel avec 4 terrains aux normes internationales. On va transférer toute l’académie la bas. Il y aura l’école, les enfants pourront y dormir. Ils seront pris en charge 24h/24. Je pense que c’est quelques chose de novateur, qui existe déjà dans le tennis mais pas encore dans le padel.”

 

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Il est le monsieur international de Padel Magazine. Vous le verrez souvent sur les différentes compétitions internationales, mais aussi sur les grands évènements français. @eyeofpadel sur Instagram pour voir ses meilleures photos de padel !