Categories: A la uneACTUALITÉS

Bernard Giudicelli s’explique sur la non reprise du padel

Bernard Giudicelli revient sur la position de la FFT pour les disciplines associées à savoir le padel, beach tennis et jeu de courte paume. Le collège scientifique a influencé logiquement la décision de la FFT.

Le padel ne sera pas autorisé en phase 1 car “l’absence de risque de contamination n’est pas garantie” :

PADEL
———-
Le Padel se joue traditionnellement en double et il est impossible de garantir dans le jeu la distanciation physique de 2 mètres entre deux partenaires.
Même en cas d’évolution vers une pratique en simple, les contacts de la main et/ou du corps avec les vitres et les grilles seront fréquents. Or ces surfaces peuvent être contaminées aux points d’impact des balles de l’adversaire. L’absence de risque de contamination n’est donc pas garantie.

BEACH TENNIS
———————-
Ce sport se pratique en double ce qui ne permet pas le respect des mesures de distanciation.
En cas de pratique en simple, la dépense physique, les nombreux contacts du corps, des mains et parfois du visage avec le sable, ainsi que le risque de projections de gouttelettes de sécrétion salivaire, nasales ou de la gorge sur le sable rendent également la pratique du beach tennis inenvisageable en phase 1.

JEU DE COURTE PAUME
————————————
Le jeu de courte paume se joue uniquement dans des salles couvertes (en indoor). Les mesures gouvernementales de reprise des activités sportives n’autorisent que les disciplines individuelles extérieures en phase 1.

Dans ces conditions, en responsabilité, le COMEX a suivi la recommandation du collège scientifique de NE PAS autoriser la pratique de ces disciplines en phase 1

Voir les commentaires

  • De la part de Michel Laborie
    Bonjour,
    Pauvre Monsieur Bernard Giudicelli Ferrandini, c'est avec des analyses comme les vôtres que notre société actuelle est en perdition.
    Il faut adapter notre padel au déconfinement.
    Ont peut très bien joué au padel sans toucher la balle avec les mains. Il suffit de jouer avec une seule balle, et la ramasser avec la raquette et la cheville comme ont le fait de temps en temps au tennis. Ont la change régulièrement.
    Dés que son partenaire s'approche trop ont s'écarte volontairement.
    Si ont touche une vitre, le grillage ou le filet avec une main, ont va chercher une serpillière imbibée d'un produit désinfectant.
    Les joueurs changent plusieurs fois de T-Shirt.
    Si ont craint de faire des matchs, à ce moment là ont se fait des entraînements avec des exercices qui n'impliquent pas le rapprochements des joueurs.
    Ont peut porter un masque.
    Ce sont beaucoup de contraintes (il y en a d'autres) que le padel mérite.
    Les clubs et les professeurs doivent pouvoir retravailler.
    Occupez vous de votre tennis que vous mis en perdition bien avant ce confinement, et laisser les clubs de padel, les joueurs, les élèves s'adapter à cette nouvelle situation. Ils trouveront de biens meilleures idées que les vôtres.

  • bonjour
    de mon humble avis (mais je précise tout de même que je suis scientifique), on est dans la science-fiction ici.
    Dans le cas du padel en simple, en extérieur, sans changement de côté, c'est exactement le même risque que au tennis, point.

Publié par
Franck Binisti