Vos avis – Les balles Head et Bullpadel vous emballent

Nous vous avons sondés la semaine dernière sur vos balles préférées et les raisons qui vous poussent à choisir tel ou tel modèle. Merci à ceux qui nous ont répondu ! Ce mini-sondage n’a évidemment pas valeur scientifique, mais son résultat est clair : 50% de ceux qui ont répondu à notre série de questions ont plébiscité des balles d’une marque en particulier.

Mais avant de rentrer dans le détail des balles que nos sondés aiment ou pas, intéressons-nous aux critères qu’ils privilégient pour faire leur choix.

Durabilité, vivacité, prix

Le prix.- S’il est important, le prix n’arrive qu’en troisième position des critères prioritaires à vos yeux. Le “juste prix”, celui qui revient le plus souvent dans vos réponses, est de 5 € pour une boîte de trois balles. Certains d’entre vous attendent des offres promotionnelles pour ne payer que 4 €, parfois en achetant des lots de 24 boîtes, parfois en achat groupé avec des amis. D’autres acceptent de payer jusqu’à 8 € le tube, soit en boutique spécialisée, soit dans leur club.

Le lieu d’achat.- Parmi nos 28 sondés, douze joueurs (soit 43%) achètent leurs balles sur internet, parfois en grosse quantité. Dix préfèrent s’approvisionner en boutique spécialisée ou en grande surface sportive – Décathlon en tête. Cinq achètent dans le club où ils jouent et un chanceux ne paie pas ses balles : il a un contrat avec une marque.

La durabilité.- C’est LE critère le plus important pour vous : la durabilité ou longévité est citée 22 fois par nos sondés (soit 78,5%), qui attendent d’une balle qu’elle conserve une pression constante, pendant plusieurs séances.

La vivacité.- Seize (57%) de nos 28 sondés sont attachés à la vivacité du rebond et à la rapidité d’une balle. Normal, personne n’a envie de s’ennuyer sur la piste avec des balles trop molles, pas même les joueurs dont le jeu défensif est le point fort. Cela explique que la balle la plus vive de la gamme Head ait tant de succès (lire ci-dessous).

Contrôle et poids.- Ne pas perdre le contrôle de la balle est capital au padel. Pourtant, ce critère n’est cité directement que par deux personnes. Mais quatre de nos joueurs n’aiment pas les balles “trop légères”, justement pour éviter qu’elles ne leur échappent. A l’inverse, deux sondés craignent les balles trop lourdes et deux autres disent leur attachement au confort…

La qualité du feutre.- Ce critère est rarement mis en avant, mais quelques joueurs sot attachés au fait qu’une balle ne peluche pas trop rapidement et garde son feutre intact.

Question de Johan 8220A quand des balles qui ne prennent pas l8217humidité 8220

Celles que vous aimez un peu, beaucoup… pas du tout

Venons-en à présent à vos balles préférées, marque par marque.

Head en tête : Comme nous l’avons dit, la moitié des répondants affichent leur préférence pour des balles de marque Head. Le fait que ce soit la balle officielle du World Padel Tour n’y est peut-être pas étranger. C’est d’ailleurs la Head Pro S, la plus vive de la gamme, qui vous plaît le plus : un tiers des sondés la classent en tête. La Head Pro est trois fois moins appréciée que la Pro S.

Mais la marque autrichienne a aussi ses détracteurs. “Les balles que je n’aime pas sont les Head basiques, Pro et Pro S”, nous dit Gaël, qui justifie “Côté durabilité, c’est zéro. Elles sont bien pour les pros avec des changement de balles fréquents, mais sinon en une heure, leur rendement a déjà bien baissé”. Roland, lui, juge les Head Pro “horribles” et préfère les Wilson X3. Fabrice n’aime pas pas non plus les Head (“ce sont les pires”) et leur préfère les balles Nox (lire plus bas).

Bullpadel : Huit sondés sur 28 affirment aimer les balles Bullpadel, souvent à égalité avec d’autres marques. Les Premium Gold sont au goût de Thibaud, qui aime aussi les Master, tout comme Michaël. Les Race plaisent à Simon pour “leur durabilité et leur punch”, tandis que Gaël classe les Next dans son trio de tête, avec les Babolat Padel Tour et les Kuikma 570. En revanche, Didier juge les Premium Pro “beaucoup trop dures”, seule critique adressée à cette marque.

Trop dures les Premium Pro ?

Les Kuikma sont clivantes : Les balles fabriquées par Décathlon séduisent un sondé sur sept, mais certaines d’entre elles s’attirent des critiques acerbes. Les 990S (les plus rapides) semblent plaire davantage que les 990C, plus axées sur le contrôle. Les 570 sont par exemple appréciées par Gaël, mais détestées par Johan. Thibaud reproche aux balles Kuikma de s’user trop vite, mais n’est pas tendre non plus avec les Head (“dures et manquant de contrôle”) et les Babolat (“lourdes et perdant leur vivacité trop vite”).

Les 990S plaisent davantage que les 990C.

Babolat : Comme les Kuikma, les Babolat sont citées par un sondé sur sept comme étant leurs balles préférées. Mais si les Babolat Tour plaisent, un joueur n’aime pas les Babolat Team, oubliant qu’il s’agit de balles de tennis et non de padel… Mais un autre de nos sondés, amateur de balles Babolat, dit que “jouer avec des balles de tennis ne lui pose aucun souci”. Une critique de Thibaud : “Les Babolat sont trop lourdes et perdent vite leur vivacité”.

Wilson : La marque américaine est citée par quatre joueurs. Deux d’entre eux placent ces balles en tête, un troisième les juge “honorables”. Le dernier apprécie leur rapidité et leur légèreté, mais n’est pas neutre car il a un contrat avec cette marque.

Nox : Citées par trois personnes, les balles de cette marque sont les favorites de Julien et Fabrice, tandis que Simon conseille de “les éviter”.

Tecnifibre : Pas très répandues dans les clubs ou les boutiques, ces balles ne sont citées que par trois joueurs… qui ne les apprécient pas.

Et l’écologie, alors ?

En toile de fond de plusieurs réponse, on retrouve la question de l’écologie, importante aux yeux de beaucoup. “Il faudrait un système de recyclage des balles et fournir cela aux clubs”, affirme par exemple Mathieu. D’ailleurs, une majorité de joueurs de notre panel possèdent un pressurisateur de balles ou comptent en acheter un. Certains constatent qu’ils prolongent la durée de vie des balles, d’autres sont plus sceptiques mais ne demandent qu’à être convaincus. Un de nos sondés explique lui qu’il “utilise des balles neuves à chaque séance et essaie donc d’acheter pas cher”. Mais que deviennent les balles usagées ? Une idée de recyclage juste en-dessous…

Pour poursuivre ce débat, ça se passe sur notre page Facebook.

Publié par
Jérôme Arnoux