Marta Marrero : “Je suis de retour et je ne pense pas à la retraite”

Marta Marrero faisait son grand retour ce mercredi matin au Bordeaux P2 avec la Vikinga, Aranzazu Osoro. Un retour gagnant pour la nouvelle maman, puisqu’elle et Zazu se sont qualifiées pour le deuxième tour du tournoi.

Le moment pour nous de revenir avec Marta sur son retour et ses sensations retrouvées.

Un retour empli d’émotions

Je suis vraiment très heureuse d’être ici, sur cette piste magnifique à Bordeaux. Je me sentais bien, à l’aise, mais d’un autre côté, je me sentais très nerveuse. C’était assez prévisible que je ressente cette nervosité, après un an et demi sans jouer. Mais ma partenaire a super bien joué et m’a super bien accompagnée sur la piste.

J’étais très émue par cette victoire, ça m’a aussi permis d’évacuer un peu la pression que j’avais. Nous étions très impatientes de débuter ce tournoi et maintenant que la nervosité est retombée, on va essayer de profiter encore un peu plus sur la piste.

Un projet sur la durée avec Zazu Osoro

Normalement, avec Aranzazu Osoro, c’est fait pour durer. Quand tu démarres avec une nouvelle partenaire, tu as certaines attentes. Avec Aranza, je pense que nous pouvons former une paire très compétitive et que nous pouvons avoir de bons résultats. J’espère que l’on pourra être ensemble encore longtemps parce que vraiment, je me suis vraiment régalée sur la piste avec elle.

La retraite ? Pas tout de suite…

Je ne peux pas dire combien de temps je vais encore jouer. Pour le moment, je suis de retour et je ne pense pas du tout à la retraite. Ce serait un peu pessimiste…

Pour le moment, l’important c’est de profiter du moment. Il y a un très bon niveau en ce moment, les jeunes joueuses qui arrivent sont très fortes. Cependant, j’ai de l’envie, j’ai de l’énergie… et ma fille me permet également de continuer, avec tout ce que cela implique lors des voyages quand même.

Une évolution du jeu ?

Il y a quelques très jeunes joueurse qui sont en train d’arriver sur le circuit et qui sont très fortes, également au niveau physique. Aujourd’hui, tout le monde s’entraîne énormément et ça se ressent dans l’évolution du padel.

Je trouve que c’est vraiment très positif pour le spectacle !

Premier Padel vs World Padel Tour ?

Le World Padel Tour avait un gros vécu, et le Premier Padel a peu d’années derrière lui. Un début, ce n’est jamais évidemment. Mais je ne peux pas trop en parler parce que je n’étais pas là pendant un an et demi, donc je ne serais pas capable de comparer car je n’ai pas encore trop de vécu sur ce circuit.

Pour voir la vidéo en intégralité, c’est ici :

Publié par
Gwenaelle Souyri