Juan Lebron se confie sur la polémique du WPT de Toulouse

Le numéro 1 mondial a été l’invité d’honneur lors d’une émission animée par nos confrères de chez Padel World Press dans laquelle le jeune Espagnol s’est livré à cœur ouvert. Interrogé sur sa facette plus personnelle, Juan Lebron s’est bien entendu prêté au jeu des questions – réponses. Il en dit un peu plus sur sa personnalité en dehors des terrains.

Une personne simple

Le natif du Puerto de Santa Maria s’est décrit, dans la vie de tous les jours, comme une personne totalement différente de celle qui évolue sur le 20×10. Lorsqu’il participe à une compétition, il a bien entendu l’envie de remporter la victoire, mais dans sa sphère intime, il serait un homme plus simple, humble et très porté sur la famille, toujours présent pour les siens.

Cette médiatisation plus importante à laquelle il doit faire face ces dernières années a-t-elle changé quelque chose sur son plan personnel ?

Juan Lebron a expliqué qu’effectivement, le fait d’être beaucoup plus exposé change la perception des téléspectateurs ou des gens sur les réseaux sociaux. Cependant, sa façon de travailler et de s’entraîner reste la même que depuis qu’il est enfant.

Vous aussi vous trouvez que Juan Lebron s8217est adoucis cette année

“Je demande pardon à Sanyo et Agustin”

Autre thème abordé par Alberto Bote lors de cet échange : le tempérament de l’Espagnol depuis un an. En effet, nous avons pu noter depuis le début de la saison que Juan Lebron semblait s’être calmé. Malgré quelques rechutes, l’Andalou arbore un caractère plus doux sur les pistes. C’est un point qu’il a travaillé et qu’il a bien entendu amélioré, laissant entrevoir un plus grand professionnalisme cette année.

C’est ainsi que le journaliste a voulu revenir sur une polémique vécue en juin à Toulouse lors du WPT Human Padel, dans laquelle Juan Lebron et Alejandro Galan s’étaient attiré les foudres des spectateurs et des aficionados sur les réseaux sociaux. Pour rappel, les numéros 1 mondiaux rencontraient en demi-finale Sanyo Gutierrez et Agustin Tapia. Souffrant lors de la rencontre, les deux joueurs avaient décidé de jouer la montre en interrompant le match à plusieurs reprises pour divers prétextes (WC, kiné, etc.). Ce petit jeu aurait déstabilisé leurs adversaires et ainsi permis aux Espagnols de remporter la partie. Interrogé à ce sujet lors de l’interview, Lebron a tenu à donner sa version de cet incident. En effet il affirme que ces interruptions à répétition n’ont pas été pensées pour malmener leurs adversaires mais qu’elles étaient finalement nécessaires pour remporter la victoire lors de cette rencontre.

“Nous ne l’avons pas fait contre eux et si nous avons fait les choses mal, je demande pardon à Sanyo et Agustin”.

Publié par
Sébastien Carrasco
Tags: Juan Lebrón