Le français, Gregory Gaulthier, champion du monde de squash en 2015 , est revenu sur les Jeux Olympiques en 2024. Pour lui, “le squash attend les JO depuis déjà très longtemps (…) Ce serait un peu anormal de voir un autre sport plus jeune lui prendre sa place“. Forcément, si le padel est un sport ancien, c’est un jeune sport sur beaucoup de continents.

Sans vouloir opposer, critiquer ou polémiquer, l’amoureux du squash, espère voir son sport choisi par les instances Olympiques. Gregory espère qu’il n’y aura pas de “frustrations” pour Paris 2024.

Pourquoi le squash pourrait devenir Sport Olympique ?

Aujourd’hui, le squash a tout pour faire partie des Jeux Olympiques en 2024. Les infrastructures sont là, les joueurs français au plus haut niveau également avec des chances réelles de médailles, même si c’est un peu loin pour encore en parler.

De nombreuses télés retransmettent le squash comme Eurosport ou Bein Sport. C’est également devenu un sport très télégénique grâce aux moyens financiers importants mis en place lors des retransmissions.

Le squash, c’est également 200 nations où nous pratiquons ce sport.

Enfin, le sport est mûr pour passer l’étape au-dessus. Ce sport est peu coûteux dans son installation. Un terrain entièrement vitré suffit. Avec des gradins, et l’affaire est entendue.

Ce serait très frustrant de voir le padel, par exemple, faire partie de la famille olympique dès 2024 alors que le squash est un sport pratiqué dans plus de 200 pays. Le squash a un grande histoire. Et elle bataille depuis longtemps pour faire partie des JO.

Pourquoi ce serait compliqué pour le padel ?

D’abord, à priori, le padel reste principalement pratiqué dans les pays hispanophones. Les chances de médailles pour la France restent minces si j’en crois les actualités. Elle aurait tout intérêt de miser sur le squash ou sur la pétanque. Pourquoi la France pousserait-elle un sport où elle n’a aucune chance de faire quelque chose de bien ?

C’est une vraie question.

Le padel est un sport très fun. Mais obtenir dès sa première demande les Jeux Olympiques parce qu’il s’agit d’un sport à la mode aujourd’hui, ce serait dur à encaisser pour les joueurs de squash.

Pour conclure, Grégory Gaulthier estime que “le squash au vu de son histoire mériterait d’intégrer enfin les Jeux Olympiques 2024. Si le padel fait partie de la famille également tant mieux. Mais le squash en fait la demande depuis déjà trop longtemps“.

Franck Binisti

Franck Binisti découvre le padel au Club des Pyramides en 2009 en région parisienne. Depuis, le padel fait partie de sa vie. Vous le voyez souvent faire le tour de France en allant couvrir les grands événements de padel français.