Federer et le padel : cinq raisons d’y croire

« Roger s’intéresse au padel mais il n’a pas assez de temps à y consacrer. Peut-être que le jour où il prendra sa retraite tennistique, on pourra essayer de l’amener au padel. »

Ces propos, nous les avions enregistrés en 2017 dans la bouche du Croate Ivan Ljubicic, ami et entraîneur de Roger Federer. Ljubicic est lui-même un amateur de padel, qu’il pratique régulièrement à Beausoleil, non loin de Monaco, où il réside.

De fait, il y a un constat qui fait l’unanimité : Roger Federer, 41 ans, a toutes les qualités techniques, physiques et mentales requises pour devenir un incroyable joueur de padel. Mais également tous les atouts pour être – s’il le souhaite – un futur ambassadeur de ce sport [le premier qui dit « le futur Hanouna suisse du padel », on bannit son url de ce site !].

Né pour bien jouer au padel

Voici cinq raisons qui nous poussent à imaginer que la star suisse, retraitée du tennis dans quelques jours, puisse se reconvertir dans le padel :

Un athlète hors norme.- Grâce à sa vitesse de déplacement, sa puissance au smash, son toucher de balle et son aisance à la volée, Federer semble né pour bien jouer au padel, comme nous l’écrivions l’an dernier. De plus,  le Suisse est un bon joueur de double : n’a-t-il pas remporté l’or olympique en 2008 à Pékin aux côtés de Stan Wawrinka ?

Le goût du jeu et de la compétition.- Si « Rodger » a poursuivi sa carrière de tennisman jusqu’à 41 ans, c’est parce qu’il a su conserver le goût et le plaisir du jeu. C’est rarissime chez un sportif dont la carrière professionnelle dure près de 25 ans. S’amuser en jouant, c’est la recette de la longévité au tennis… et encore plus au padel – sport ludique par excellence.

Federer peut-il investir dans le padel, comme l’a fait Andy Murray, un autre ancien n°1 mondial de tennis ?

Des carrières longues au padel.- Les exemples de Fernando Belasteguin (9e mondial à 43 ans), Miguel Lamperti (20e à presque 44 ans) ou Carolina Navarro (26e à 46 ans) le montrent : un professionnel de padel peut rester compétitif au plus haut niveau plus longtemps qu’un tennisman. La longévité exceptionnelle de Federer au tennis, liée à des qualités naturelles rares et à une préparation physique de premier plan (signée Pierre Paganini), lui promet potentiellement de belles années dans un sport comme le padel, moins exigeant car se jouant en double et moins usant que le tennis.

Une dream team Belasteguin / Federer pour Wilson ?

Le poids de Wilson.- Tout comme il a été fidèle à ses entraîneurs et à son préparateur physique, Federer l’a été pendant toute sa carrière aux raquettes Wilson. Avec la retraite sportive du Suisse, l’équipementier américain perd ainsi son meilleur « vendeur » de raquettes de tous les temps. Wilson, qui mise gros sur le padel, verrait sûrement d’un très bon œil la constitution d’une dream team d’ambassadeurs formée de « Bela » et de « Rodger » !

Développer le padel en Suisse.- Une reconversion de Roger Federer dans le padel peut s’imaginer en tant que joueur, mais également en tant qu’investisseur : il y a en effet beaucoup à faire en Suisse pour développer la pratique. Comme nous l’écrivions récemment, le pays ne compte actuellement qu’une centaine de pistes, mais le potentiel est important pour les années à venir. Roger Federer a tout le charisme et la surface financière nécessaires pour accompagner l’explosion du padel en terres helvétiques.

Évidemment, les fans de Federer et de padel aimeraient que le Suisse se tourne vers cette discipline et contribue à son essor mondial. Mais c’est naturellement à lui que revient cette décision. Et peut-être préfèrera-t-il faire… du paddle sur le lac de Zurich, avec ses enfants.

Publié par
Jérôme Arnoux
Tags: Tennis