Accueil / Clément Oudart / Quelles blessures au Padel ?
Découvrez tous les clubs de padel dans votre région !

Quelles blessures au Padel ?

Clément Oudart, kinésithérapeute du sport à Paris, participant à la prévention et au soin au sein de la Fédération Française de Tennis de Table. Gère la chronique « santé » de Padel Magazine. Comprenez et gérer les pathologies relatives au Padel grâce à Clément Oudart.

Ce premier article a pour objectif d’informer sur les différentes blessures susceptibles d’apparaitre lors de la pratique du Padel. Par la suite, j’aborderai plus concrètement chaque zone.

Le Padel est à l’image du tennis un sport asymétrique qui sollicite beaucoup le bras dominant, le tronc et les jambes. 

Les membres inférieurs (jambes) sont très concernés lors des défenses et dans les prises d’appuis. Le buste oriente les membres supérieurs (les bras) dans l’espace afin de créer une continuité entre les membres. Il sert donc de point de fixation. Le bras dominant est sollicité principalement  lors de la phase la plus critique d’un coup (avant et après le contact de la balle avec la raquette).

Les deux grands types de blessure sportive

Il existe deux grands groupes de blessures :

  • les lésions de surmenage ou over-use,
  • les lésions traumatiques.

Les lésions de surmenage sont la conséquence d’un grand nombre de répétitions d’un geste technique.

La reproduction de ce geste à l’identique va provoquer des micro-traumatismes au niveau des articulations,  des complexes musculo-tendineux et parfois même des os.

D’installation progressive, ces douleurs ne provoquent pas l’arrêt immédiat de la pratique sportive.

Souvent négligée,  cette gêne va progressivement s’intensifier venant alors altérer le rythme et la qualité des entrainements. Sans prise en charge adaptée, elle peut alors s’installer dans la vie de tous les jours.

Quelque soit la structure touchée,  la prévention et la gestion de la charge d’entraînement sont les solutions pour éviter l’arrêt de la pratique du padel.

Les lésions traumatiques, à l’inverse des lésions de surmenage, arrivent brutalement.

Que ce soit lors d’un contact direct avec la vitre ou son partenaire, lors de la réception d’un saut ou encore lors d’un changement de direction, le traumatisme entraine la plupart du temps un arrêt immédiat de la pratique sportive.

Ces lésions traumatiques touchent dans la majorité des cas un muscle (lésion musculaire), un ligament (entorse ou rupture) ou encore une articulation (luxation).

Outre les contacts difficiles à anticiper, les lésions traumatiques apparaissent la plupart du temps en début de pratique ou dans un état de fatigue avancé.

Ainsi il apparaît essentiel de pratiquer un bon échauffement (bien s’échauffer) avant chaque entrainement. Pour préparer son corps à l’effort et augmenter son seuil de vigilance. 

La planification des séances de jeu est également primordiale. Elle se doit d’être logique et évolutive. Afin d’éviter une majoration des contraintes trop intense dans un temps très court. Cette gestion a également pour but de ne pas rentrer dans un état de fatigue avancé qui peut engendrer une diminution du seuil de vigilance de l’organisme.

Localisation des Blessures au Padel

Le pourcentage de localisation des blessures varie en fonction de plusieurs paramètres.

Ces paramètres sont l’âge, le sexe, le niveau de jeu.

Un joueur possédant une technique approximative vient contraindre d’une façon plus importante son organisme. Et la répétition d’un geste très contraignant à plus de risque de causer des lésions de surmenage. 

Plus le niveau de jeu est élevé, plus l’engagement physique est important. C’est la raison pour laquelle plus le niveau augmente, plus les blessures traumatiques sont présentes.

Plus l’âge avance et moins l’organisme est capable d’encaisser des contraintes.  Plus le joueur est âgé, plus les blessures en over-use sont présentes.

Cependant la blessure est un événement rare. Il ne faut donc pas se focaliser dessus. 

Mais il est important de :

  • planifier ses séances de jeu
  • Bien s’échauffer
  • ne pas négliger l’apparition d’une sensation gênante 
  • ne pas négliger la sensation de fatigue.

Clément Oudart
clementoudart@padelmagazine.fr

 
Aidez-nous à développer le pade

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

X
X