Accueil / ACTUALITÉS / L’oeil des Cap’tain de l’équipe de France sur l’EUROPADEL 2017
Découvrez tous les clubs de padel dans votre région !

L’oeil des Cap’tain de l’équipe de France sur l’EUROPADEL 2017

Dernière chronique de l’Oeil du Cap’tain Fouquet et l’Oeil du Cap’tain Salles sur ces Championnats d’Europe de padel 2017. Ils reviennent sur ces deux grosses confrontations dames et messieurs contre l’Italie pour cette médaille de bronze.

« Chez les filles, la 3e meilleure nation européenne est française »

Le Cap’tain Fouquet, capitaine de la Team France Padel chez les dames revient sur leur belle aventure hier avec les filles et cette belle victoire pour le bronze.

Face aux italiennes, il fallat avoir très faim, car l’équipe est compétitive. Il y avait en réalité 2 médailles à aller chercher contre les italiens et nous devions montrer la voie !

Les filles attaquent donc à 9h. On décide avec l’équipe de changer la composition de l’équipe pour mettre notre équipe 2 et non en 3 comme nous l’avions fait jusque là. Un pari qui va fonctionner !

Notre équipe 2 est propulsée en 1 avec Audrey Casanova et Laura Clergue, nos vice-championnes de France de padel 2017. Face à la paire italienne composée de l’ancienne tenniswomen Sandrine Testud (qui vit en Italie), les françaises n’ont jamais été inquiétées. Meilleures dans tous les comportements du jeu, Audrey et Laura réalisent un match sérieux pour remporter son match et lancer l’équipe sur de bon rails.

Derrière les numéros unes françaises Alix Collombon et Jessica Ginier ne font qu’une bouchée de la paire italienne en remportant son match 1 et 0,offrant ainsi la médaille de bronze à l’équipe de France.

Pour la petite histoire, l’équipe 3, Lea Godallier et Marianne Vandaele perdront en 3 sets le dernier match face aux italiennes. Un match évidemment sans enjeu.

Bravo à nos françaises qui méritent amplement cette médaille.
On notera cependant, que la confrontation qu’il fallait remporter était face à l’équipe suédoise que nous gagnons 2/1 en barrage 2 jours plus tôt.

« Chez les messieurs, nous ne sommes pas passés loin »

Nous sommes déçus pour ces messieurs qui avaient à coeur de bien faire et de créer un petit exploit en remportant cette confrontation contre l’Italie. Mais deux hommes Capitani et Britos ont été trop forts pour la France.  Alexis Salles, le capitaine de l’équipe de France de padel messieurs revient sur ces 3 matchs.

1ère rencontre : Haziza / Moreau contre Britos / Gurzi

Le schéma tactique était relativement simple dans la mesure où Britos, 50eme joueur au WPT est nettement supérieur à Gurzi qui a le niveau de nos joueurs français. Le match sur le papier semble très déséquilibré mais on espérait compenser cet écart par beaucoup de courage et d’abnégation ! En 1 mot notre chance résidait sur le combat !

Sur le plan tactique Nous avons donc orienté le jeu sur Gurzi tout en essayant régulièrement de jouer doucement sur Britos pour l’empêcher d’intercepter les balles au milieu. Les français ont réalisé un tres bon 1er set au cours duquel ils ont pas mal d’occasions notamment 2 balles de 4 jeux à 2 !!! 

Notre tactique était en place et les joueurs italiens commençaient de plus en plus à s’agacer. Malheureusement les italiens ont réussi à conclure le set en ayant pas mal de réussite 7/5. Le gain du 1er set les ont galvanisés et ils ont déroulé dans le 2nd set 6/1 même si les français ont toujours été dans le combat et ont défendu leurs chances jusqu’au bout !

2eme rencontre : Scatena / Ritz contre Capitani / Cataneo

Le schéma tactique était similaire à celui de la rencontre car Capitani est un grand joueur de Padel !

Notre schéma de jeu était le suivant :

Jeremy Scatena avait pour objectif de smasher la quasi totalité de ses banderas sur Cataneo joueur de droite pour lui mettre la pression ! Idem sur ses vollees de coup droit ! Et il devait cogner ses smashs des qu’il en avait l’occasion…

Quant à Jeremy Ritz il devait « travailler » au maximum Cataneo en variant des coups dans les pieds (car c’est un grand gabarit ) et des lobs bien affûtés pour éviter ses smashs claques… Scatena devait régulièrement monter au filet sur les lobs de Ritz pour mettre la pression sur Cataneo et intercepter de temps en temps !

Ritz avait aussi pour consigne de bloquer régulièrement Capitani sur son côté pour l’empêcher de grignoter petit à petit du terrain. 

Nos 2 français n’ont jamais lâché ce schéma tactique réalisant un match incroyable !

Notre regret est la perte du 1er set 7/6 (7/5) car nos joueurs ont réussi le break et ont mené 3/1 dans le tie-break !

Ils ont ensuite réalisé 1 second set parfait 6/1 mais au cours duquel ils ont brûlé beaucoup d’énergie. 

Le 3eme set redevient très équilibré et les français ont eu 2 balles de break à 3/3. Ils ont un peu manqué de lucidité en rejouant un peu trop sur Capitani !

C’est vraiment le tournant du match car les français se sont un peu démunis lors des 2 derniers jeux perdant finalement 6/3

Mais quel match et quelle prestation des 2 Jeremy !

3eme rencontre : Blanqué / Bergeron

Ce match qui n’avait plus d’enjeu a vu la victoire de nos 2 jeunes 6/7 6/1 6/3 

Bravo à eux de ne pas avoir lâché et d’avoir sauvé l’honneur en remportant ce match !

Nous avons bien entendu des regrets de ne pas terminer 3eme de ces championnats mais l’équipe d’Italie est très forte et nous avons frôlé l’exploit !

Les joueurs ont beaucoup appris pendant cette compétition et ils sont encore plus motivés pour progresser et revenir plus forts !

Aidez-nous à développer le pade

Un commentaire

  1. Bonjour; j’ai lu hier que les italiens avaient berné les français !! parce qu’ils avaient fait jouer leurs 2 meilleures équipes en 1 et 2 alors que la France les avait mis en 2 et 3; l’enfumage qui consiste à mettre les équipes à l’inverse de la réalité ne devrait même plus être accepté et les équipes classées en fonction du classement national officiel. Dans ce championnat d’europe, les équipes françaises font 3 et 4 alors que sauf erreur, en 2015 elles avaient fait 1 et 2. Après le brillant résultat de 2016 aux championnat du monde, 9 ou 10ème pour les hommes au moins, quelle réussite pour le sélectionneur et le capitaine. Peut-être faudrait-il enfin mettre des gens compétents à la tête de ces équipes. Avant ces 2 clowns, cela semblait bien mieux marcher!!!!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

X
X