Accueil / ACTUALITÉS / Henry / Carité: « Accepter de redevenir débutant »
Découvrez tous les clubs de padel dans votre région !

Henry / Carité: « Accepter de redevenir débutant »

2 figures du padel français reviennent sur leur parcours et l’aboutissement de leur livre de padel : ‘’Découvrir et comprendre le padel tennis’’ :

Cédric CARITE, récent Champion d’Europe 2015 avec l’équipe de France, spécialiste et fondateur du premier organisme de formation français « Padel Tennis Academy » et Alain HENRY, gérant de l’un des plus grands et actifs clubs de padel français, le Club du MAS à Perpignan.

Padel Magazine – Pouvez-vous nous raconter votre parcours « padelistique » ?

Alain Henry (AH) – Mon premier contact avec le padel, c’était en Espagne puisque nous sommes seulement à 15 minutes de Perpignan. De retour à mon club de tennis, on décide avec mon associé de lancer le premier terrain de padel de la région. Mon apprentissage s’est fait en Catalogne du Sud, grande terre de padel. Mes 25 ans d’expérience dans le tennis m’ont aidé également dans l’apprentissage de ce sport, le padel. Et je pense être l’exemple parfait du gars qui a basculé du padel au tennis.

Ma rencontre avec Cédric m’a également permis d’évoluer et d’adapter mon expérience tennistique au padel.

Cédric Carité (CC) – Une très longue histoire ! J’ai découvert très brièvement le padel lors de mes études STAPS à Toulouse en 1993. J’ai ensuite réellement repris ce sport qu’en 2004 et m’a permis de participer aux mondiaux de Buenos Aires après avoir gagné le championnat de France la même année.

Depuis 2004, je peux dire que je suis l’unique personne à avoir occupé tous les postes et géré toutes les missions possibles dans le padel français :

  • Sportivement, 6 fois champion de France ; le premier titre européen en padel en 2015 Champion d’Europe après avoir été 3 fois vice-champion d’Europe en 2005, 2007 et 2009, 5èmeaux mondiaux de 2010 et j’en passe…
  • Professionnellement, Directeur Technique National, Sélectionneur et Capitaine des équipes de France avec des résultats très positifs…
  • Politiquement, j’ai créé la Ligue Nationale de Padel en 2013 pour mettre fin aux dérives d’une antiques fédération de padel, et ainsi créer les conditions de l’intégration du padel au sein de la FFT ce qui a été réussi en juillet 2014.
  • La création de « PADEL TENNIS ACADEMY » qui accompagne la création des nouvelles structures de padel (conseils, formations, animations, gestion).

PM – @Alain : Aujourd’hui ton club propose 3 terrains de plus. Serais-tu prêt à en construire davantage ? Croyais tu que ton club multi-raquettes allait autant s’impliquer dans le padel ?

AH – Avec 6 courts de Padel, 5 courts de squash et 2 courts de Tennis, notre structure est une des rares à proposer ces 3 sports sur un même site. On peut toujours développer plus, mais la construction de courts de padel doit être liée à une réelle volonté de développement basée sur la passion et l’accueil. Ce sport demande une implication plus importante que les autres sports de raquette car il faut mettre en relation les joueurs, leur faire découvrir l’activité et leur apprendre les bases du jeu. Au Mas nous avons toujours le souci d’innover et de proposer de nouveaux projets.

PM – Vous êtes très impliqués dans le padel. Il y a beaucoup de nouveaux joueurs qui débutent. Quel serait votre premier conseil ?

AH – Tout d’abord, ce sport est un jeu ludique. Il faut donc profiter de côté équipe. Ensuite, il faudra faire l’effort d’apprendre à utiliser très vite la structure pour basculer dans l’esprit Padel, et enfin de se confronter à beaucoup d’adversaires différents pour engranger de l’expérience. N’oublions pas que le n° 1 mondial à 37 ans.

CC – Il faut se rapprocher d’un vrai spécialiste du padel pour éviter de prendre les mauvaises habitudes. Surtout si le joueur est tennisman car rapidement, on s’aperçoit que c’est un sport à part entière qui doit être respecté comme tel. Alain et moi venons du tennis, et nous nous sommes spécialisés dans le padel et son enseignement.

PM – Votre livre est une passerelle pour les joueurs de tennis qui découvrent le padel ? Qu’est-ce qui est le plus compliqué pour un joueur de tennis de passer au padel ?

AH – L’originalité du livre est de faire la transition du tennis vers le padel. Il faut que le joueur de tennis confirmé mette son ego de côté afin d’utiliser ses compétences de tennisman pour les mettre au service du Padel. L’avantage pour un tennisman, un squasheur ou un pongiste c’est qu’il ne débutera pas au padel.

CC – il devra accepter de redevenir débutant sur certaines phases de jeu pour mieux progresser ensuite. Accepter de ne plus jouer au tennis sur un terrain de padel, mais mettre ses compétences de tennisman au service de la construction d’un joueur de padel.

PM – L’aboutissement de ce livre concrétise un long parcours. Pouvez-nous dire pourquoi avoir écrit ce livre et comment avez-vous abordé l’approche de ce livre ?

AH – Nous avons travaillé 1 an et demi pour proposer ce livre. L’objectif était de créer un outil en français de compréhension de ce jeu. Tout est à créer en terme de pédagogie et de formation. C’est ce challenge qui est le déclencheur de cet ouvrage. En partant du tennis, le grand frère du Padel, nous démontrons que le Padel est un sport à part entière avec ses propres techniques et stratégies.

CC – Depuis 2009, je suis la seule personne en France à me déplacer dans tous les clubs pour les aider. D’abord au sein de ce qu’on croyait être une fédération de padel, ensuite avec la Ligue Nationale et maintenant avec Padel Tennis Academy.

Le temps passant, Alain et moi étant toujours autant sollicités sur le plan des formations pédagogiques, nous avons voulu répondre d’une manière globale en présentant et en analysant le padel par rapport au tennis, sa nouvelle maison d’accueil.

PM – Vos parcours sont différents même si le tennis est une matrice commune. Ce livre permettra t-il à celles et ceux qui n’ont jamais joué au tennis de les aider techniquement ?

AH – Bien-sûr. Même si il sera plus facile pour un tennisman de cheminer avec nous vers le Padel, ce livre s’adresse également au non pratiquant de sport de raquette en expliquant aussi les règles essentielles, le matériel adéquat et bien sûr les techniques et schémas de jeu nécessaires à une bonne pratique du Padel.

CC – Surtout à eux !!!!

Ce livre leur montrera d’abord qu’il n’y a pas besoin d’être issu du tennis pour commencer le padel et y prendre du plaisir.

On voit régulièrement de très bons tennismen, encore en activité, perdre contre des spécialistes du padel ayant eu un niveau « tennis » bien moindre. L’un joue au tennis sur un court de padel, et l’autre joue au padel…Et c’est un vrai plaisir pour les non tennismen de rivaliser avec les tennismen…

PM – Enfin, dernière question. Comment voyez vous l’avenir du Padel en France. ?

AH – Cédric fait partie des personnes qui se sont impliqués et ont milité pour que le Padel intégre la fédération de Tennis. Nous l’avons suivi avec d’autres clubs dés le départ dans son combat pour faire bouger les choses. Aujourd’hui, c’est chose faite. La FFT vient d’accueillir le sport qui pourrait lui permettre de gagner 250 à 500 000 licenciés dans les 10 ans à venir, si ce n’est plus. Je pense sincèrement que le Padel est une chance pour le tennis. Il faut lui donner les moyens de se développer. Pour cela, il existe des solutions, dont la première est de créer une licence PADEL pour mesurer exactement l’évolution des pratiquants. Le Padel n’est pas le beach tennis même si je respecte cette discipline.

La fédération doit aller plus vite pour structurer et former. En 3 ans d’existence du Padel au sein de mon club je n’ai jamais eu la visite d’un membre de la fédération.

Couvrir et développer Roland Garros est une nécessité indéniable, mais conserver et augmenter le nombre de ses pratiquants l’est encore plus. Proposer, bouger, innover pour toujours avancer et progresser, le Padel va dans ce sens.

Avec ou sans fédération le Padel va se développer et les joueurs de tennis iront de plus en plus nombreux vers le Padel alors que l’inverse sera plus rare. Comme en Espagne des circuits privés existent déjà, des sponsors et des personnalités passionnées s’impliquent déjà dans ce développement.

On peut pratiquer le tennis sans licence et on pourra pratiquer le padel sans licence dans des structures privées exclusivement Padel. La Fédération doit donner aux nouveaux clubs et aux nouveaux pratiquants l’envie et la nécessité d’intégrer la grande famille du tennis.

CC – Effectivement, l’intégration du padel à la FFT était mon but et celui de la LNP. Le padel a depuis le 4 juillet 2014 une assise structurelle solide et pérenne qui lui permet maintenant de se projeter sur le moyen et le long terme.

En cela, l’avenir du padel est assuré et sera donc positif. Comme dans le reste du monde, sa notoriété ne cesse de grandir et le nombre de clubs et joueurs aussi. Et le but en France est qu’il soit au maximum dans la FFT, même si les clubs qui se montent sont privés.

Or, malheureusement, depuis son intégration, la FFT n’a guère souhaité s’ouvrir pour comprendre ce sport et s’intéresser à ce qu’il se passait avant en France et à l’étranger. Au plan structurel (Ligue Nationale), sportif (compétitions françaises, formats de jeux à l’international), ou encore pédagogique (formations en place). Et les décisions prises sont discutables et interrogent sur la considération faite à ce sport.

Par exemple, au plan sportif, la France est le seul pays au monde à utiliser un format de jeu en no-ad et super tie-break, ou même en 9 jeux (ce qui dénature complètement le sport : Est-ce-que Richard GASQUET aurait gagné son match à Montpellier alors qu’il était mené 6/1 3/0 par un adversaire en transe si le format de jeu avait été en 9 jeux ?). Même si c’est adapté aux circuits privés qui jouent sur un we, la recherche de licence à tout prix ne donne pas l’exemple d’un sport traité à part entière.

L’équipe de France masculine a aussi été championne d’Europe en décembre 2015, et les filles vice-championnes d’Europe, sans le moindre intérêt de la FFT (pas d’aide financière, même pas de tenues d’équipe de France, personne sur place etc…).

Même le livre n’a guère suscité un grand intérêt.

Dans d’autres pays, le padel se développe plus parallèlement aux fédérations qu’en leur sein. Il serait dommage que cela soit ainsi en France car tout le travail que j’ai effectué a été dans le sens de la FFT avec l’aide du Ministère des Sports.

Propos recueillis par Franck Binisti
Aidez-nous à développer le pade

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

X
X