Accueil / ACTUALITÉS / Comment jouer avec les doubles murs au padel ?
Découvrez tous les clubs de padel dans votre région !

Comment jouer avec les doubles murs au padel ?

Kristina Clément, Entraîneur de la Fédération monégasque de padel, consultante technique Padel Magazine, plusieurs fois membre de l’équipe de France de padel, et ambassadrice NOX

Dans le chronique « le mur est votre ami » de Kristina Clément, la coach revient sur un thème primordial : Jouer avec les doubles murs au padel.

3ème étape : jouer avec les doubles murs.

Une fois que vous savez jouer avec le mur du fond et le mur latéral, l’étape suivante est d’apprendre à jouer avec les doubles murs. On s’en fait tout un monde et on pense que cela est très compliqué mais en fait ce ne sont que des coups dérivés des deux premiers murs que vous commencez déjà à maîtriser.

On est confronté à la situation de double mur lorsque vous avez une balle qui arrive de votre diagonale très profonde et que vous laisserez passer après le rebond pour éviter de la jouer en volée ou demi volée.

Il y a 2 sortes de double mur (voir schémas) :

  • le « double mur qui ferme » c’est-à-dire la balle rebondit d’abord sur le mur du fond puis sur le mur latéral
  • et le « double mur qui ouvre » quand la balle rebondit d’abord sur le mur latéral puis ensuite sur le mur du fond.

Avant de commencer les explications, il est important de vérifier que votre position d’attente de fond de court est correcte :

  • en profondeur : à mi distance entre la ligne et la vitre du fond
  • en largeur : à une longueur de bras + raquette de la vitre latérale.

Si vous n’êtes pas bien placé, vous aurez des difficultés à jouer avec les doubles murs.

« Le double mur qui ferme » :

C’est le plus plus facile car c’est un dérivé d’un simple mur du fond.

Il y a juste un peu plus d’angle à appréhender et une 2ème vitre. Il faut suivre la balle et respecter les 3 préceptes de base (préparer tôt+ frapper devant soi + accompagner la balle).

La seule chose importante à rajouter, c’est éviter de frapper la balle lorsque celle-ci est collée à la deuxième vitre c’est-à-dire la vitre latérale. Il faut attendre que la balle continue sa trajectoire pour qu’elle se détache de la vitre et c’est à ce moment-là que vous aurez la place pour pouvoir la frapper dans de bonnes conditions. Combien de débutants ont frappé voire « fracassé » une raquette contre le mur car trop stressés par la situation et choisissent de frapper la balle au pire moment « collée à la vitre ».

Pour le joueur de droite, il utilisera son coup droit, et pour le joueur de gauche son revers pour jouer ce coup.

« Le double mur qui ouvre »

C’est un dérivé du mur latéral. Il est un peu plus compliqué à négocier car vous devez dans ce cas-là exagérer votre déplacement en petit pas vers l’arrière ET vous rapprochez de la paroi du fond.

Pourquoi ? Parce qu’une vitre ralentit la balle mais 2 vitres ralentissent doublement la vitesse de la balle, d’où une forte probabilité que la balle ne ressorte pas beaucoup après la vitre du fond et rappelez-vous :

Vous devez toujours être en position de frapper DEVANT vous.

Si vous êtes joueur de droite sur le court, vous frapperez avec votre coup droit, et si vous êtes joueur de gauche, vous frapperez ce coup avec votre revers.

Si vous ne vous déplacez que vers l’arrière par rapport à la vitre latérale, il y a un maximum de chances que vous frappiez la balle derrière vous. Si vous vous déplacez vers l’arrière et en plus vers la vitre du fond, vous trouverez la position idéale (position A vers B / voir image).

Très important : N’oubliez jamais de toujours regarder où la balle impacte sur le mur.

Sur quelle partie du mur la balle tape ? Sur la première vitre latérale ? Dois-je la prendre tout de suite ? Est-ce que c’est sur la deuxième vitre latérale et cela veut dire que je dois la prendre en double mur. Cela vous permettra d’anticiper au mieux la trajectoire de la balle et le déplacement que vous devrez effectuer pour trouver la position optimale au moment de la frappe.

Des situations particulières

Après les doubles murs il reste des situations particulières que nous n’avons pas encore évoqué.

  • Comment faire si la balle rebondit très proche du coin du mur et qu’il est impossible de déterminer sa trajectoire ?
  • Dans quels cas faut-il tourner avec la balle en fond de court lorsqu’on la laisse passer au mur ?

Explications dans de prochains articles !

En attendant pratiquez le double mur… et que le mur devienne votre meilleur ami !

Kristina Clément – Représentante NOX France

Aidez-nous à développer le pade

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

X
X