Accueil / ACTUALITÉS / Capitani : le bourreau des français
Découvrez tous les clubs de padel dans votre région !

Capitani : le bourreau des français

Chez les messieurs, la France n’obtiendra pas cette médaille de bronze aux championnats d’Europe de padel. La faute à l’Italie et à 2 joueurs professionnels argentins (naturalisés italiens…) qui auront fait très mal aux français : Andrés Britos et encore et toujours Marcelo Capitani.

Un match qui commence dès les compositions

Le duel entre la France et l’Italie commence en réalité 30 minutes avant la confrontation officielle : Le placement de ses joueurs et paires dans la feuille de match.

On savait que les meilleurs joueurs sur le terrain étaient italiens : Andres Britos et Marcelo Capitani.

La France se doutait également que l’Italie allait casser leur paire composée des deux professionnels (par rapport à l’Open individuel) pour les faire jouer chacun avec un joueur italien moins fort.

Cette stratégie a d’ailleurs souvent bien porté ses fruits jusque là pour l’Italie car l’année dernière lors du championnat du monde de padel, la France perdait justement face à l’Italie et contre… Capitani ! encore lui !

Côté, français l’objectif était d’éviter Burzi / Britos qui était la paire à éviter de la rencontre et de ne pas faire jouer justement nos meilleurs français face à ces italiens. Mission remplie de ce côté là, mais Capitani en match 2 (attendu en 3) a fait déjouer la stratégie française.

Le coup de poker de l’Italie

En effet, ce que la France n’a pas vu venir, c’est le coup de poker de l’Italie avant de débuter cette confrontation : Mettre Marcelo Capitani en équipe 2 alors que jusque là, il avait toujours joué en 3, pour le plus souvent sauver la nation lors du dernier match.

Pire que ça, l’Italie décide de mettre ses moins bons joueurs en 3 (et qui restent néanmoins très compétitifs !). Un relatif sacrifice de l’Italie qui souhaitait tout miser sur ses 2 premiers matchs.

Ce qui fait mal, c’est que l’équipe 1 France jouera en … 3 ! Un match sans enjeu au final puisque nos français ne réussiront pas à passer le cap Britos et Capitani lors de ses 2 premiers matchs.

Il faut l’avouer, l’Italie a bluffé tout le monde.

Britos ouvre le bal

Le début de la rencontre s’annonçait donc compliqué. Mais la grande force de l’équipe française messieurs explique Laura Clergue, la récente médaillée de bronze chez les dames à l’Euro, c’est  « l’homogénéité qu’il y a dans l’équipe messieurs comme chez les dames, ce qui permet de se rattraper au cas où... »

En match 1, Robin Haziza / Maxime Moreau débute pour les français contre la paire italienne composée du diable d’André Britos (66e joueur mondial) et de Burzi. Les français font un départ canon en breakant d’entrée. Mais les italiens débreakent dans la foulée. Pourtant globalement dans ce premier set, les français sont bons, et même meilleur que les italiens. Mais à 6/5 Italie, la France se fait breaker au pire des moments pour perdre ce 1er set 7/5. Un gros coup au moral d’autant que les français semblent avoir été meilleurs. Mais Britos a toujours tenu la baraque.

Dans le second set, les français semblent accuser le coup, tandis qu’Andrés Britos est partout… (Alors qu’il est droitier et joue à droite !) Sa volée de revers fera des dégâts. Nos français s’inclinent donc en 2 sets face à des italiens opportunistes dans cette partie et évidemment un grand Britos qui se disait « légèrement blessé« . Là aussi du bluff ? On vous laisse vous forger votre opinion avec cet article ICI.

Capitani, le bourreau des français

Et nous revoilà donc un 1 an après la défaite face aux italiens lors des championnats du monde de padel 2016, face au même joueur qui nous avait fait tellement mal : Marcelo Capitani.

Un véritable magicien qui réalisera une nouvelle fois un grand match.

Face aux italiens, les vice-champions de France, Jérémy Scatena et Jérémy Ritz n’avaient pas d’autres chois que de sauver la patrie. Ils ont tout fait en réalisant un match exceptionnel. ça n’a pas suffit.

Dans le premier set, là aussi, la France réussit à breaker en menant 3/2 40/15 sur le service des français… Mais l’Italie débreake dans la foulée. Le set allait tout droit vers ce tie-break.

Ritz / Scatena en costaud fait un très bon départ… en menant 3/1 dans le tie-break. Mais l’Italie refait son retard pour remporter ce jeu décisif 7/5.

Mais la France est courageuse. Jérémy Scatena et Jérémy Rtiz réalisent un superbe match malgré la perte de ce premier set. Et ils repartent de plus belle en réalisant un set parfait pour l’emporter 6/1.

Dans le 3e set, on sent de la tension. Les deux paires se neutralisent. Jérémy Scatena réalise des smashs de tous les coins du court, tandis que Jérémy Ritz  est un véritable mur en défense. Ils seront forts mais pas suffisamment. En face, il y a un magicien, capable de tout et surtout du meilleur dans les moments chauds : Marcelo Capitani.

A 3 partout, la France a 2 balles de break qu’elle ne réussit pas à concrétiser. Derrière, c’est la sanction de l’Italie avec le break pour mener 5/3 service à suivre. La France se bat, mais l’Italie ne lâche pas et l’emporte donc 6/3.

Le 3e match de la France avec la patrouille Blanqué / Bergeron est donc sans enjeu. On sent beaucoup de frustrations chez nos français, déçus de ne pas jouer le match décisif. Contre ces italiens, les français sont au-dessus, mais ils ne jouent pas et perdent le premier set avant de remporter les deux suivants.

Une belle semaine qui se finit un peu difficilement.

La Team France Padel Messieurs termine donc 4e de ces championnats d’Europe.

 Franck Binisti – Padel Magazine

Aidez-nous à développer le pade

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

X
X