Accueil / ACTUALITÉS / Alban Serra : « On ne nait pas photographe, on le devient »
Découvrez tous les clubs de padel dans votre région !

Alban Serra : « On ne nait pas photographe, on le devient »

 

Alban Serra est un photographe professionnel spécialisé dans le sport

Contact : albanserra@padelmagazine.fr

Focus sur l’un des personnages du padel français et de Padel Magazine mais qu’on ne voit pas forcément à l’écran : ALBAN SERRA. Le photographe et vidéaste.

35 ans, habitant près de Perpignan, joueur de padel au club du Mas, Alban Serra est surtout un passionné de photos et de vidéos. Il réalise régulièrement des reportages photos, Live streaming lors de ses déplacements liés au padel. Mais vous verrez que ce pro, à la gâchette facile, a un parcours qui explique tout cela…

Passionné, professionnel et perfectionniste, peut-on dire que tu es tout ça ?

La passion de la photo, je l’ai depuis que je suis tout petit. Mon père est lui-même un mordu de la photographie. Le virus s’est donc transmis naturellement. Passionné et perfectionniste… Mes amis le disent souvent et je pense donc sans faire le faux modeste qu’effectivement j’aime proposer du bon boulot. Et évidemment ça prend du temps… Le diable ne se cache t-il pas dans les détails ?

Coupler la passion à une autre passion… ça fait quoi ?

ça fait des week-ends et des nuits à travailler sur les clichés, à proposer du contenu et une visibilité maximale à ce sport que l’on aime. Bref, c’est beaucoup de travail, mais la passion permet de tenir et d’avancer.

Je suis un grand fan de padel et quand je dis grand fan, je pèse mes mots… Lorsqu’une passion me prend, cela m’obsède… Donc, on fait les choses à fond.

Tu es un obsédé depuis tout petit ?

Depuis tout petit, j’ai été bercé au son des clichés pris par mon père.

Pour l’anniversaire de mes 10 ans, il m’a offert mon premier appareil photo. Mais à l’époque, je jouais beaucoup au tennis et je n’honore pas comme j’aurais dû le faire ce beau cadeau.

S’en suit une période de disette photographique jusqu’en 2013.

Les hasards de la vie font que je me retrouve au chômage. Cela est une opportunité pour se relancer dans la photo de façon plus active.

Ayant de bonnes bases de technique photographique, les choses évoluent bien et rapidement.

Tu deviens également un photographe sportif aguerri…

En parallèle, ma fiancée décide de se remettre au Handball… Et je me retrouve photographe sportif officiel de son équipe. Les matchs s’enchaînent, les photos pleuvent et l’affaire est lancée avec délice.

Puis il y a la fusion amicale et professionnelle avec Padel Magazine et me voilà propulsé comme photographe / vidéaste / chroniqueur Padel Mag. Le lecteur Padel Mag devient acteur de Padel Mag. C’est pas beau ?

J’ai réalisé d’ailleurs une aventure formidable en Espagne il y a quelques mois avec HEAD, les joueurs HEAD, Cédric Carité et Alain Henry (les co-auteurs) pour le shooting du future livre de padel qui devrait sortir dans les tous prochains jours / semaines.

D’autres aventures, avec d’autres marques et clubs risquent d’être  passionnantes avec évidemment « mi compi » Franck Binisti.

Les outils évoluent avec Padel Magazine, avec des nouveautés…

Depuis plus d’un an et demi, Padel Magazine propose des lives. La demande devient telle que nous avons beaucoup fait évoluer cette web tv du padel sur Padel Magazine.

Padel Magazine fonctionne très bien avec en juillet dernier un auditoire de plus de 14900 lecteurs sur le site pour plus de 110.000 pages consultées. Cela en fait du trafic. Je ne parle même pas de notre activité importante sur les réseaux.

« Objectif : Du Live Stream pour les gros events comme le WPT »

Nous déployons une énergie folle pour proposer un spectacle audiovisuel de qualité. C’est très coûteux en temps et en argent. Mais notre investissement plaît.

En septembre prochain, nous proposerons avec WinWin Padel le Challenger du World Padel Tour, puis les championnats de France de padel avec la Fédération Française de Tennis et Padel Magazine. Puis Lisbonne et les championnats d’Europe de padel… Bref une grosse activité qui attend tous les passionnés de padel dès la rentrée.

Evidemment, notre source d’énergie, ce sont les lecteurs qui nous soutiennent. Alors, on ne devient pas riche dans ce secteur, mais on s’amuse grandement !

Propos recueillis par Franck Binisti

Aidez-nous à développer le pade

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

X